Édouard Salim Michaël


11 Apr 2010

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

Édouard Salim Michaël

D’origine anglo-indienne, Edouard Salim Michaël naît en Angleterre en 1921 et passe toute sa jeunesse dans le Moyen-Orient d’avant-guerre.
Les pérégrinations parentales le ramènent à Londres juste avant la tourmente de la seconde guerre mondiale, dont il sort terriblement meurtri.

Il se lance alors avec l’exigence d’un grand artiste dans une carrière de compositeur de musique symphonique. Attiré par la musique française, il décide de venir étudier à Paris où il connaît durant de longues années les affres de la création dans des conditions excessivement éprouvantes.

C’est en 1949 qu’il voit pour la première fois de sa vie une statue de Bouddha. A partir de cet instant décisif, parallèlement à sa carrière de musicien, il s’engage avec passion dans une pratique assidue de la méditation, qui lui permet bientôt, grâce aux capacités de concentration exceptionnelles qu’il a développées en tant que compositeur, de vivre de profondes expériences spirituelles. ?Après quatre années d’efforts ininterrompus au milieu de l’agitation et des tribulations du monde moderne, il connait, à l’âge de trente-trois ans, une expérience extrêmement puissante d’éveil à ce que l’on peut appeler aussi bien la Nature-de-Bouddha que l’Infini en soi.

Ressentant la nécessité impérieuse de se consacrer totalement à sa vie intérieure, il décide de renoncer à la musique (qu’il signait de son premier prénom anglais, Edward) et de répondre à l’appel irrésistible de l’Inde, pays de sa grand-mère maternelle. Il y passe près de sept années au long desquelles il ne cesse d’approfondir sa pratique spirituelle.

De retour en France, il transmet avec compassion le fruit de ses expériences intérieures et de ses compréhensions mystiques à ses élèves, à l’intention desquels il écrira plusieurs livres (qu’il signait de son deuxième prénom, Salim), dont le dernier est sorti en juillet 2008.

Il a quitté ce monde fin novembre 2006 à l’âge de quatre-vingt-cinq ans.