Ferid-Eddin Attar : Du Dépouillement et de l’Isolement


12 Dec 2014

(Revue Être. No 1. 16e année. 1988)

Du Dépouillement et de l’Isolement 1

Si tu désires jouir d’une parfaite pureté de cœur, embrasse un entier dépouillement : si tu es sage, tu imiteras la conduite des hommes prudents et tu te joindras à eux. Le dépouillement ô mon fils, consiste à renoncer à toute prétention : comprends bien ce que signifie le mot isolement. Le premier degré du dépouillement, c’est de dire un éternel adieu à toutes ses convoi­tises ; c’est plus encore, c’est de se séparer entièrement de tous les plaisirs. Si tu fais une fois un divorce sans retour avec toutes tes passions, alors tu n’auras point ton pareil dans la vertu de l’isolement. Si tu renonces à toute espérance des choses créées, tu auras tout le mérite d’un parfait dépouille­ment ; lorsque Dieu sera ton unique appui, ton âme sera dans un véritable et parfait isolement. Abandonne les biens du monde pour ceux de l’éternité ; dépouille-toi de tes vêtements pré­cieux ; si tu parviens à ce bonheur, tu posséderas le vrai dépouillement. Si, pour l’amour de Dieu, tu renonces même au bonheur de l’autre monde, et tu t’en laves les mains, on te prendra pour modèle dans la carrière de l’isolement. Va, mon fils, dépouille-toi de tout, tiens-toi isolé et séparé de tout, deviens aussi bas que la poussière, afin d’être assis au-dessus de tout ce qu’il y a de plus élevé. Éloigne-toi de l’orgueil, de l’amour propre, et de l’attachement à ton propre sens connais-toi toi-même, et ne t’agite point de côté et d’autre. Celui qui marche autour d’un brasier de charbon, a ses vêtements noircis et gâtés par la fumée ; et celui qui s’approche d’un parfumeur, contracte une portion de l’odeur agréable qu’il exhale.

Extrait du PEND-NAMEH (Livre des Conseils) Chapitre LXXI. Traduit du persan par le Baron Silvestre de Sacy au 17` siècle (1867).

« Les amis sincères donnent de bons conseils, et les hom­mes nés sous d’heureuses destinées savent les mettre à profit. À quoi te serviront mes sages avis, malgré le tendre intérêt qui me les inspire, si, par un effet de ton malheureux sort, ils ne font aucune impression sur toi ! »

ANVARI SOHEILI

1 Expressions utilisées dans le langage des soufis pour désigner certains degrés de la vie spirituelle. Par « isolement » il faut entendre être au milieu des choses créées, comme si l’on était seul et séparé de tout.