Wei Wu Wei : Koan de L' « In -Vivant »


03 Feb 2009

(Revue Être Libre, Numéro 245, Octobre-Décembre 1970)

I.

Quelle différence pourrait-il y avoir que je sois né ou que je sois mort ? Evénements, incidents, sont-ils même des expériences conscientes ?

Suis-je vivant ? S’il en est ainsi — qui est-ce ?

Le Mental-du-Bouddha est-ce toujours vivant ou jamais vivant ? Ne naissant jamais, ne mourant jamais, le Mental-du-Bouddha peut-il « vivre » ?

« Vivre » est l’extension objective dans l’espace-temps donc conceptuelle et relative.

Le Mental-du-Bouddha est Absolu, ce qui est subjectivement absolu et absolument subjectif.

Est-ce que le Mental-du-Bouddha vit parce que « jamais-naissant » et « mourant-jamais » ?

Ou est-il « jamais-naissant » et « jamais-mourant » parce que « In-vivant » ?

La naissance n’est-elle pas la « naissance » du fait de vivre ?

La mort n’est-elle pas la « mort » du fait de vivre ?

Puisse autre chose que ce qui vit, être né et mourir ?

Seulement l’ « In-vivant » ne peut ni naître, ni mourir, seulement le « jamais-naissant » et le  « jamais-naissant » et le « jamais-mourant » ne peut jamais « vivre ».

C’est parce que le Mental-du-Bouddha est « jamais-né » que les phénomènes ont la naissance.

C’est parce que le Mental-du-Bouddha est « jamais-mourant » que les phénomènes ont la mort.

C’est parce que le Mental-du-Bouddha est « In-vivant » que les phénomènes ont la vie.

C’est parce que le Mental-du-Bouddha est « Absolu » que les phénomènes sont relatifs.

II.

Le « Non-né » est « Non-né » parce qu’il est « In-vivant ». Le « Non-mourant » ne meurt pas parce qu’il n’a jamais vécu.

Le « né » est « né » parce qu’il vit. Le « mourant » meurt parce qu’il a « vécu ».

Le « vivant » est né dans la relativité parce que le « non-né » est « In-vivant » — Absolument.

Le « vivant » meurt dans la relativité parce que le « non-mourant » est « In-vivant » — Absolument.

Parce que « vivant » est « In-vivant », la « naissance » est être « Non-né », et la « mort » est « Non-mourant ».

« Vivant » relativement est « In-vivant » lequel Absolument est le Mental-du-Bouddha.

III.

Qu’est-ce qu’il importe que tu sois « né » ou que tu sois « mort » ? Est-ce que tu éprouves l’un ou l’autre ?

Ne crois-tu pas que ce qui compte est ce qui a lieu entre les deux, que l’on appelle « vivant »?

Né ou « Non-né », mourant ou « Non-mourant », quelle valeur ont ces simples événements en comparaison avec « vivant » et In-vivant » ?

Si, relativement ce que je suis comme « moi », ce que tu es comme « toi » est né, vit et mourra.

Ce que je suis comme « Je » ce que tu es comme « Je » ne fut jamais né, n’a jamais vécu et ne mourra jamais.

WEI WU WEI