Wei Wu Wei : La fausse route


31 Jan 2009

(Revue Être Libre, Numéro 224, 1965)

Beaucoup de gens supposent qu’ils doivent se transformer, devenir quelque chose d’autre, soit un saint ou un sage.

N’est-ce pas une grande erreur et même une grande absurdité ? Celui qui pense ainsi n’est lui-même qu’un phénomène dans un rêve. Il n’est qu’un personnage dans une pièce de théâtre ou une manifestation assujettie au conditionnement appelé « le karma ».

Cette manifestation ou ce personnage de rêve seront obligés de vivre leur rêve, de jouer leur rôle dans le drame et de subir leur « karma » jusqu’à la fin. L’ego qu’ils croient vouloir détruire, et qui semble les tourmenter et les maintenir dans une servitude imaginaire est une part inévitable et nécessaire de leur personnalité de rêve, de leur rôle, de leur « karma ». Ils ne pourraient pas « sembler » exister sans cet ego.

Sa disparition serait la dé-phénoménalisation et elle sera le résultat d’un éveil hors du rêve. La disparition de l’ego n’est jamais un moyen pour arriver à l’Eveil. Le moyen  « d’éveiller » hors du rêve réside simplement dans la compréhension de ce que nous sommes. Nous ne sommes pas l’apparence, le personnage de rêve, ni son rôle, ni la marionnette assujettie au « karma ».

Jamais nous ne pourrons nous éveiller hors du rêve en perfectionnant notre « moi » supposé. Nous réaliserons l’Eveil par la reconnaissance de notre « identité » véritable comme la source du rêve, du drame, de la manifestation phénoménale.
___________________________________________________________________

NOTE. — Un « Je » n’est qu’un concept qui s’arroge toutes les impulsions qui se présentent comme des « mois ».

Celui qui pense du point de vue de l’entité qu’il se croit être, n’a pas encore commencé à comprendre de quoi il s’agit.

Ceci est d’autant plus évident, si nous essayons de travailler sur nous-même en ayant présente à l’esprit la notion d’entité. Elle n’est qu’un concept du mental et tout ce que nous faisons avec cette notion fausse, par cette notion fausse et pour cette notion fausse est vain.