Patrick Lebail : La solitude


06 Mar 2010

(Revue Panharmonie. No 175. Janvier 1979)

Le titre est de 3e Millénaire

Compte rendu de la rencontre du 22.11.1978

Le thème examiné est celui de la solitude.

Qu’est-ce que la solitude ? C’est un état d’isolement donnant éventuellement le sentiment de cet isolement.

Terme sanskrit : KAIVALYA, à la fois solitude et indépendance

1ere nuance : Solitude               ne pas communiquer (manque)

faiblesse, abandon, regret, être non complu

Indépendance    force, satisfaction, l’être est complet

2eme nuance : le sentiment de solitude peut provenir de ce que les autres différent de moi

et que, pourtant, j’en ai besoin.

L’indépendance : ou bien les autres ne m’importent pas, m’en passe bien, ou je ne ressens pas qu’il y ait des « autre  ne ressens aucune altérité.

3me nuance : Demeurer dans le Soi, c’est la solitude (Ramana Maharshi

Indépendance : savoir qui on est : le Réel… ?

la Vacuité…,

… ? … ?, mais évidence paisible

la question de Ramana Maharshi : QUI SUIS-JE ?

Un pont entre solitude et indépendance : Une recherche profonde de qu’on est

il y a solitude quand une partie de nous-même aspire à autrui (pour le consommer)

il y a indépendance quand cette aspiration « alimentaire » a disparu la recherche

conduit à : l’unification

la disparition des besoins de consommer autrui du manque.

Recherche — unification — devenir indépendant harmonisation des conflits

évaporation ?

rupture ? ?

des exigences du moi

— plus besoin de « maîtriser le monde »

— la recherche se déroule dans un contexte de solitude

(celui qui « cherche » a une préoccupation qui n’est pas explicite pour d’autres : il se sent différent. (à tort ou à raison), donc isolé — donc Solitude

mais il aspire :

de l’extérieur à l’indépendance vis-à-vis des impacts la vie rationnelle

de l’intérieur à l’indépendance vis-à-vis des troubles intérieurs

découverte inéluctable que :

… le monde « intérieur » fait partie du monde « extérieur »…

il n’y a qu’un seul monde : celui de l’expérience

—    pacification —

— Mais la recherche aboutit à la vraie possibilité de communication

l’exigence du moi étant dissipée, on peut écouter l’autre.

il n’y a plus d’autre

— et… une situation de « solitude en commun »

la méditation silencieuse en groupe

mon silence est ton silence bien que tu ne sois pas moi

tu es semblable à moi