Murshida Sharifa Goodenough : Le message soufi


07 Sep 2013

(Revue La pensée Soufie. No 4. Nouvelle série. 1982)

Le Message Soufi est un appel à l’humanité pour s’unir dans une fraternité mondiale au delà des frontières des castes, croyances, races, nations et religions. Le Message Soufi ne connaît dogmes ni doctrines; il n’apporte pas de théories ni de spéculations. Sa philosophie enseigne la tolérance envers tous et par dessus tout la compréhension mutuelle. Ainsi elle éveille la sympathie des uns avec les autres et rend conscient que le bien-être de chacun dépend du bien être de tous.

Le développement unilatéral de l’homme dans le siècle présent l’a conduit aux désastres récents et a amené la civilisation occidentale au bord de la ruine. L’homme n’est concerné que par le monde extérieur et cela a produit le matéria­lisme qui a obscurci son cœur et étouffé son âme. Et comme la vie aujourd’hui nous force à nous enfoncer dans des choses matérielles, il est d’autant plus nécessaire de pénétrer dans la spiritualité.

Tout en explorant chaque aire et coin du globe, il y a une région que nous laissons inexplorée : le domaine propre de l’homme, la personnalité humaine. Avec toutes les découvertes d’aujourd’hui une chose n’est pas découverte : le Soi de l’homme. Tandis que toutes les forces dans le monde physique sont tournées pour contribuer à la richesse matérielle, le plus grand trésor est délaissé : la richesse de l’Esprit.

Nous lisons dans le NIRTAN [NIRTAN – une œuvre de Hazrat Inayat Khan, faisant suite aux GAYAN et VADAN] : « L’essence du Message d’aujourd’hui est équi­libre ». Avec son réveil spirituel l’homme trouvera, au delà des plaisirs que la vie extérieure lui offre, le bonheur qui réside dans sa propre âme; au delà de tout ce qu’il a appris il atteindra la connaissance de la Vérité qui lui donnera de la sagesse pour la vie intérieure et extérieure; à côté de la recherche intel­lectuelle il possédera une vision profonde; à côté de la logique il obtiendra l’intuition; en plus de sa réussite technique il s’ouvrira à l’inspiration; derrière la diversité des noms et des formes il reconnaîtra la Vie Unique.

Avec tout ce que requiert son bien-âtre physique l’homme ne peut pas vivre heureux dans un monde dépourvu de beauté, cette beauté qui est née d’harmonie. Sa vie ne peut pas être harmonieuse, pour lui-même et les autres, dans un monde d’uniformité sans unité. Les gains matériels ne peuvent remplacer l’idéal qui seul peut satisfaire l’aspiration de son cœur. C’est de l’idéal dont on a besoin aujourd’hui plus que de n’importe quoi d’autre. C’est la réalisation du divin dans l’homme qui l’amènera à la perfection qui est le but de notre vie.

La note sous-jacente de toutes les religions est la réalisation de la Vie Unique, qui trouve sont apogée clans La conscience de l’Unité. D’après Pir-o-Murshid Inayat Khan il arrivera un jour où les fidèles de toutes nominations – qu’ils soient Chrétiens, Musulmans, Hindous ou Juifs – se sentiront chez eux dans tous les lieux d’adoration, comme s’ils étaient dans les leurs, et ainsi ils inaugureront l’Adoration Universelle.

Comme l’a dit un poète Soufi :

« Une église, un temple ou la Pierre du Ka’aba,

Le Coran ou la Bible ou le relique du martyr,

Tout ceci et bien plus mon cœur peut englober

Depuis que ma religion est seulement Amour« .

C’est pour élever l’humanité à cette conscience qu’est venu le Message Soufi.