Suzanne van der Straten-Ponthoz : Philosophie de l’éducation et objectifs éducatifs


01 Jul 2010

(Extrait de l’ouvrage collectif Éducation Créatrice publié sous la direction de Robert Linssen, édition Être Libre 1984)

« Afin de savoir ce que doit être la vraie éducation,

nous devons nous interroger sur l’entière signification de la vie ».

Krishnamurti

Il va de soi qu’une philosophie de l’enseignement détermine des objectifs éducatifs; ceux-ci impliquent nécessairement des attitudes et des méthodes appropriées.

Ces attitudes et ces méthodes ne prennent leur sens et leur efficacité que dans la mesure de la philosophie dont elles s’inspirent reste clairement présente à l’esprit de ceux qui les adoptent.

Dans la multiplicité et le foisonnement actuels des idées et des tendances, dans la complexité et parfois les contradictions qui caractérisent notre époque, entre les exigences et les souhaits, attentive aux réalités d’aujourd’hui et soucieuse de celles de demain, voici comment se propose notre action éducative.

Nous vivons dans un monde en mutation constante et profonde, souvent déconcertant du fait que bien des valeurs qu’une longue tradition estimait fondamentales, voire absolues, sont remises en question, se transforment ou semblent même disparaître. Des lignes de force de directions diverses surgissent, entraînant des conceptions et des aspirations nouvelles.

En conséquence, la vie actuelle, par la fréquence et l’intensité de ses exigences, met souvent notre équilibre fonctionnel à rude épreuve. L’homme plongé dans la vie quotidienne moderne se voit souvent comme un carrefour où se croisent et se heurtent des sollicitations mouvantes et souvent contradictoires.

Pourtant, sous ces apparences déroutantes, se créent et se réalisent des opportunités et des ouvertures insoupçonnées annonçant de toute évidence un avenir dont les dimensions seront « différentes ».

Être à même de découvrir et de comprendre ce monde différent, pouvoir non seulement s’y intégrer mais aussi participer activement à sa création, à son développement, à son évolution, à son orientation, requiert forcément l’éveil et l’élargissement d’aptitudes et de qualités latentes en nous, que le passé n’exigeait que dans une moindre mesure.

C’est pourquoi, jusqu’à présent, l’éducation scolaire de l’enfant et de l’adolescent se fixait, à bon droit, l’objectif de « forger des armes » et de faciliter le développement de moyens diversifiés, principalement intellectuels et techniques d’adaptation, passive ou active, à l’égard du contexte extérieur.

Au Verseau, la plupart des disciplines contribuent toujours, chacune de manière propre, à l’acquisition et à la maîtrise des connaissances et des techniques requises par notre culture — objectif fondamental et pragmatique… mais incomplet.

Car, au cœur de cet homme moderne très rationnel, de cet « homo faber », devenu très sophistiqué, vit, un peu en passager clandestin, une partie de nous-mêmes branchée plus directement sur le réseau énergétique cosmique.

Paradoxalement, l’éducation actuelle, pourtant si soucieuse d’efficacité, semble méconnaître l’importance de la prise de conscience de cette partie de nous-mêmes, vitale par excellence, et sans laquelle il n’est point de réelle harmonie humaine, ni même d’efficacité durable.

C’est aussi à l’éveil de cette Conscience, de ce Soi profond en relation avec toute la Vie, que notre pédagogie s’efforce de contribuer.

Dès lors, tous ceux qui sont responsables de l’éducation, de la formation des êtres (famille et école en premier lieu) voient leur tâche prendre une dimension infiniment plus ample et plus complexe.

***

« La véritable éducation ne consiste pas seulement à acquérir des connaissances, à enregistrer et cataloguer des faits, mais bien à découvrir et à comprendre la vie dans sa totalité », dit encore Krishnamurti.

EDUQUER, c’est donc aider l’enfant, au fur et à mesure de son développement :

— à se percevoir et à se comprendre lui-même;

— à s’exprimer et à prendre confiance en soi;

— à se situer et à se relier positivement avec son environnement familial, social; avec la vie et la culture de son époque; avec la nature et l’univers.

EDUQUER, c’est enfin aider à découvrir et à exprimer les valeurs essentielles de la vie, les énergies fondamentales qui, en profondeur, animent notre monde, assurent son évolution et sont à l’origine de toute relation.

Ces valeurs essentielles ne peuvent être enseignées que dans la mesure où l’éducateur — parent ou professeur — s’approfondit lui-même, dégage et ressent ces valeurs et les traduit dans son comportement.

Une éducation vraie comporte en même temps que l’évolution (intellectuelle, affective, relationnelle) de l’élève, l’évolution parallèle de l’éducateur. Cela demande un sincère souci de renouvellement, une curiosité toujours en alerte, une observation aimante de ceux qu’on doit éduquer afin de percevoir constamment leur orientation et leurs aspirations.

***

Pour répondre à cette proposition éducative, l’École LE VERSEAU s’efforce de favoriser la formation, le développement, l’épanouissement de chacun en équilibre, en harmonie, tant avec la communauté des hommes qu’avec la Vie sous toutes ses formes.

Pour les enseignants, ceci implique tout d’abord une attitude qui éveille l’intérêt, suscite l’enthousiasme, autant dans la découverte quotidienne de la Vie et du Monde que dans l’ouverture et la disponibilité aux autres.

Découverte, ouverture, disponibilité qui, pour être réellement actives et vivantes, passent nécessairement par la prise de conscience vigilante et constante :

1) de nous-mêmes, avec nos potentialités, nos limitations et nos problèmes, nos richesses et nos aspirations.

2) du monde qui nous entoure de près ou de loin, avec ses dures contraintes, ses rudes exigences, et aussi ses multiples possibilités, ses énigmes passionnantes, ses richesses infinies.

Ceci implique également que dans ce souci d’ouverture et de participation, chacun se sente face à lui-même, face aux autres, face à tout problème de vie, non seulement intéressé ou concerné, mais engagé et responsable.

L’ECOLE est internationale et pluraliste. C’est dire qu’élèves et professeurs de différentes langues, de différentes cultures, de différentes philosophies y vivent et y travaillent côte à côte dans une ambiance qui se veut joyeuse et amicale, ouverte à l’accueil et au dialogue et s’enrichissant réciproquement des originalités et des différences apportées par chacun.

L’école cherche à mettre en évidence les points de rencontre entre les êtres.

Elle s’efforce de promouvoir un esprit de compréhension mutuelle et de large tolérance proposant à tous une attitude non pas de compétition, mais de participation et d’engagement : un vrai esprit d’équipe.

Elle demande à chacun, lors de difficultés ou de conflits, la recherche de solutions intelligentes et efficaces dans le souci des valeurs d’ouverture et d’humour; et ceci tant dans les circonstances exceptionnelles que dans les petits heurts quotidiens.

ORIENTATIONS PÉDAGOGIQUES

Pour répondre à son souci de former des êtres reliés à la Vie, actifs et concrets, ouverts et créatifs dans la responsabilité, l’École a tout logiquement choisi une pédagogie concrète et individualisée.

C’est donc la formule de l’Enseignement Rénové qui a été adoptée.

Pour la section secondaire, parmi les options possibles, c’est l’option « Sciences-langues » qui a été retenue.

1) Les langues répondent au souhait du Verseau de promouvoir la relation, la communication entre les différentes cultures.

Leur apprentissage sollicite entre autres, mémoire, réflexion logique, sens du rythme. Elles favorisent l’écoute de l’autre et la pratique de l’expression.

2) Les Sciences développent particulièrement l’observation, la précision, la réflexion. Elles nous aident à mieux connaître et à mieux comprendre notre univers le plus proche comme le plus lointain.

Elles constituent de toute évidence une formation de base indispensable à l’heure actuelle.

Dans la mise en pratique de notre pédagogie, l’attention est portée d’une manière toute particulière sur quatre domaines, synthétisant le développement des élèves.

1) le domaine des connaissances et de leur acquisition : le savoir;

2) le domaine de l’utilisation des connaissances : le savoir faire;

3) le domaine des relations considérées comme facteur essentiel de développement de la personne : le savoir être;

4) le domaine de la créativité, de l’imagination, de la sensibilité, le savoir créer, le savoir innover, le savoir relier.

Dans le domaine des connaissances et de leurs acquisitions, chacun se trouve placé devant des activités où, dans une diversité d’opérations mentales, il apprend : « à apprendre », à chercher, à mémoriser, à observer…

L’observation personnelle est la base de la réflexion personnelle. Les enfants d’aujourd’hui éprouvent de sérieuses difficultés d’exercer leur attention. La vie les disperse parmi des cascades d’images et de phénomènes sur lesquels on ne leur donne guère le temps de s’attarder. Aussi faut-il leur apprendre ou leur réapprendre la concentration, leur apprendre ou leur réapprendre à observer et à écouter attentivement.

L’enfant apprend aussi à écouter, à discerner, à (s’)interroger et à (se) remettre en question, à prendre des initiatives, à imaginer et à formuler des hypothèses, à les vérifier, à aller d’une vision globale à une vision analytique, et inversement, à développer un sens critique, un sens du relatif et l’objectivité, à savoir transposer, transférer, etc…

L’École se préoccupe de mettre en place des structures mentales assurant : précision et constance dans le travail, rigueur et objectivité dans la recherche, se gardant de tout systématisme de pensée, veillant à ce que chacun puisse conserver et développer curiosité, vivacité, sensibilité, afin de maintenir et d’élargir un contact, un dialogue, une adaptation constante avec la réalité mouvante de la Vie.

**

— Dans le domaine de l’utilisation des connaissances, l’accent est mis sur le traitement de « problèmes » concrets autant que possible et sur des activités d’application des connaissances (ateliers, technologie, situations pratiques, laboratoire…).

— Dans le domaine des relations, notre comportement quotidien et toute notre pédagogie tend à rendre chacun plus conscient qu’il est un « être-en-relation » avec les autres proches et moins proches, avec le monde et la vie en général.

Chacun est donc invité à participer et à s’exprimer, mais à s’exprimer dans le souci d’autrui; en tenant compte du bien commun, en se sentant engagé et responsable :

1) au niveau de la vie et du fonctionnement quotidien de la communauté (entretien, ordre, dans les classes, pendant les récréations, aux repas…);

2) dans le travail proprement scolaire (cours, réunions, dialogue, travaux d’équipes, etc…).

— Dans le domaine de la créativité, un temps important est consacré aux activités artisanales ainsi qu’aux Arts, moyens d’expression et de communication où la dimension personnelle et universelle se rencontrent : les arts plastiques, la musique, le chant, le rythme, la danse sont enseignés et encouragés pour leur valeur fondamentale de l’équilibre et du développement humain.

Une importance très grande est accordée à tout ce qui est mouvement. L’expression corporelle ainsi que différents sports sont pratiqués régulièrement.

Sont organisés :

— des sports et activités tels que : ski, ski de fond, spéléologie, excursions, camping, classes de mer, favorisant la perception concrète d’aspects différents de l’univers, ainsi que la sensibilisation à la beauté et aux richesses de la nature.

***

EN BREF…

Dans toute son attitude éducative et pédagogique, l’école « Le Verseau » se préoccupe constamment de dispenser un enseignement de qualité adapté aux exigences de notre époque, c’est-à-dire :

1. Dans le domaine des matières enseignées… Une formation approfondie dans les langues modernes; Des bases solides et polyvalentes dans les sciences et la mathématique; Des notions fondamentales en informatique; Une approche ouverte des sciences humaines; Une sensibilisation constante à l’art et à l’esthétique.

2. Dans le domaine de l’Éducation Physique… Une organisation comprenant de multiples occasions de jeux, de sports et de contacts avec la nature.

3. Dans le domaine du comportement et du développement de la personne…

Une attention particulière est accordée à :

— promouvoir l’engagement dans le travail, susciter la capacité de réflexion tant à l’égard des problèmes intellectuels que des problèmes relationnels;

— assurer le développement des potentialités constructives;

— respecter l’originalité de chacun en son cheminement personnel dans toute la mesure compatible avec les objectifs;

— encourager chacun à être pleinement attentif à ce qu’il vit de façon à prendre mieux conscience de soi, d’autrui et du monde; d’être ainsi à même de découvrir les éléments permettant de s’adapter et de s’épanouir en harmonie avec la Vie sous toutes ses formes.

Suzanne van der STRATEN – PONTHOZ

École Internationale « Le Verseau »

rue de Wavre, 1301 Bierges

Belgique


Étiquettes : , Education