A. de Limbourg-Stirum : Réflexions sur « La Science du Mental » de E. Holmes


26 Nov 2010

(Revue Être Libre. No 234. Janvier-Mars 1968)

Robert Linssen & Aurélie de Limbourg-Strium

Dans son livre « La Science du Mental » (La guérison spirituelle et l’harmonisation de la Vie) traduit par A. J. Berg, Ernest Holmes (Fondateur et Doyen de « L’Institute of Religions Sciences » de Los Angeles), parle surtout de l’importance de penser juste et du mauvais emploi que nous faisons en général de notre mental. Celui-ci, dit-il, n’est qu’un point dans le Mental Universel.

« Il n’y a pas deux mentaux subjectifs. Il y a un Mental Subjectif seulement. Et ce que nous appelons notre mental subjectif est en réalité l’emploi que nous faisons de cette Loi « Une ». Chaque individu maintient son identité dans la LOI par l’emploi personnel qu’il en fait. Et la Vie exprime à chacun ce qu’il LUI imprime par sa pensée. »

Holmes donne aussi dans ce livre des conseils et suggestions pour un traitement spirituel et mental dans les maladies ou déficiences physiques ou mentales, par la puissance de la pensée juste.

En résumé, il nous dit à peu près ceci : Notre Mental — avec un M majuscule — ou plutôt le Mental-Un ou Universel qui nous anime et constitue notre « JE » véritable, l’Essence et Energie potentielle de notre être — dont notre petit moi limité et arrogant n’est que l’expression phénoménale dans cette vie terrestre — est parfait et illimité. Il ne dépend que de nous (en tant que dépositaire de cette Energie primordiale) de déblayer le terrain. Il faudra nous rendre de plus en plus transparent et réceptifs, afin de laisser percer cette Lumière qui est en chacun de nous. Nous devons nous dégager de la torpeur qui nous envahit et essayer de vivre plus consciemment, en harmonie avec le « Grand Tout » (« en harmonie avec l’Infini », comme l’a dit Ralph Waldo Trine).

Ainsi nous pouvons devenir les expressions-manifestations adéquates et parfaites de cette VIE-UNE, de cette Essence-Energie-Une, l’énergie créatrice qui pénètre et anime Tout ce qui EST. Il s’agit seulement pour nous de nous en rendre compte, d’en devenir pleinement conscient et de nous laisser guider par une ouverture et attention toujours plus grandes dirigées vers l’intérieur de notre Etre.

Alors les frictions cesseront et nous ne serons plus des rapaces âpres au gain, prêt à nous précipiter sur le voisin pour agrandir notre profit et bien-être personnel aux dépens de sien ! Notre vie terrestre est si courte et nous la galvaudons par nos stupidités, notre avidité et entêtement, ou par un laisser aller indifférent.

Tandis qu’en nous ouvrant à ce MENTAL-UNIVERSEL — qui, nous dit Holmes, est une Substance sans forme et donc malléable par nos forces-pensées — et en laissant passer en nous et par nous l’esprit d’AMOUR véritable, enfoui au fond de chacun de nous, nous pourrions transformer notre vie, et celle des autres, en un rayon lumineux et bienfaisant portant la Paix en soi. Car pour arriver à la Paix dans le monde, il faut d’abord la porter en Soi. On ne peut pas donner ce qu’on n’a pas.

Je terminerai par quelques citations du livre :

« … il y a en nous une LOI MENTALE qui exécute la volonté et les buts de nos pensées conscientes. Ceci ne peut être autre chose que notre utilisation individuelle de ce GRAND MENTAL SUBJECTIF, qui est le siège de toute Loi et actions mentales. »

« Dans le grand Mental Universel l’homme est un centre d’intelligence et chaque fois qu’il pense, il met ce Mental en action. Et puisque ce Mental est UN, Il ne peut rien connaître hors de Lui-même et par conséquent ne peut contredire aucune des pensées qui Lui sont données, mais doit refléter tout ce qui Lui est imprimé. »

« Chacun d’entre-nous est aujourd’hui le résultat de l’emploi qu’il a fait de la Loi, consciemment ou inconsciemment. Dès que nous voyons la réalité de ce fait, nous voyons aussi que ce que nous sommes maintenant, (ou ce que nous avons ou éprouvons) est le résultat de ce que nous avons pensé, et la réponse à ce que nous serons est contenue dans ce que nous pensons maintenant, CAR NOUS POUVONS CHANGER NOTRE FAÇON DE PENSER !… et ainsi donc, Nous seuls contrôlerons notre destinée :.. »

C’est une conception réconfortante et redoutable à la fois ! Redoutable si nous nous servons mal de notre pouvoir de penser, car nous ne pouvons plus rejeter la cause de nos malheurs sur autrui que ce soit un Dieu ou un être quelconque. Réconfortante, si nous nous rendons compte qu’il ne tient qu’à nous-même d’amener un changement dans notre vie en pensant « juste » !

Ce n’est donc, en fin de compte, que par une transformation de notre attitude mentale que nous pourrons créer un monde nouveau et vivre une vie plus harmonieuse et créatrice.