wrapper

Paradigme [1]

Le néologisme « paradigme » – issu du grec parádeigma signifiant “exemple” ou “modèle” – a été employé, par le physicien et philosophe des sciences Thomas S. Kuhn (1962), pour nommer une « découverte scientifique reconnue » qui, pour un temps, fournit à une communauté de chercheurs des problèmes types et des solutions à ces problèmes [2]. Pour mieux préciser ce que l’on entend par « découverte », il faut indiquer avec Alan F. Chalmers qu’« un paradigme est fait d’hypothèses théoriques générales et des lois techniques nécessaires à son explication » [3]. Ainsi, en cosmologie, la physique classique de Newton et de Laplace constitue un paradigme dépassé par celui de la physique relativiste d’Einstein qui démontre que le temps et l’espace n’ont pas de valeur absolue. La thèse de Thomas Kuhn a largement bousculé les esprits en montrant que l’histoire des sciences était sujette à des « crises » et des « révolutions » impliquant des « changements de paradigmes ».
Le nouveau paradigme, opposé au matérialisme *, manque, par son approche exclusivement spéculative, d’une épistêmê (épistémologie * ou philosophie vécue *) fondée sur l’observation * du processus de pensée : « Le nouveau paradigme n’est qu’un nouveau menu, mais personne ne parle du repas […] la seule façon dont on puisse véritablement connaître le transmental, c’est de se transformer vraiment. Vous préparez le repas et vous le mangez, vous n’enluminez pas le menu. » [4]

[1] - 3e millénaire, n°79.
[2] - Thomas S. Kuhn, La structure des révolutions scientifiques, p. 11, Fammarion, 1983.
[3] - Alan F. Chalmers, Qu’est-ce que la science ?, p. 151, La découverte, 1987.
[4] - Ken Wilber, Le paradigme holographique, p. 430, Le Jour éditeur, 1984.
Phénomènes parapsychologiques (voir divination)

Comme la synchronicité *, les phénomènes psy (télépathie, prémonition, etc.) ne relèvent pas d’une science expérimentale basée sur la reproductiblilité des phénomènes. Point clé que compris très tôt le Pr Charles Richet, auteur du Traité de Métapsychique (1922) [1], et ancien élève de Claude Bernard, fondateur de la Science expérimentale.

[1] - Charles Richet, Traité de Métapsychique, Artha Production, 1994.
Phénoménologie

L’observation * directe d’un phénomène est à la base des « sciences goethéennes » [1] développées par l’anthroposophie *. Une entreprise comme la « phénoménologie de la perception » (1945) de Maurice Merleau-Ponty reste mineure à côté de l’approche goethéenne. Après la « phénoménologie de l’esprit » de Hegel, la « phénoménologie transcendantale » (1907) de Husserl trace un véritable chemin d’aperception de la conscience. L’épochè *, « suspension du jugement », « mise hors circuit » ou « entre parenthèses » est une voie d’éveil * et d’observation *[2] du Penser.

[1] - Sens et conscience, n°60.
[2] - L’observation scientifique, initiatique, artistique et psychologique, n°58.
L'observation
Philosophie « vécue »

La philosophie, comme amour de la sagesse, ou Philosophia perennis, doit toujours être redécouverte. Il ne suffit pas de disserter à son sujet pour en appréhender l’essence. C’est à sa source, dans l’âme questionnante, qu’il faut apprendre à puiser. Ainsi, la philosophie, après avoir engendré les sciences empiriques et naturalistes par les voies particulières de leurs questionnements, peut redevenir une « science rigoureuse » [1] de l’esprit apprenant à s’éveiller à l’intérieur même de l’acte de penser. C’est là le cheminement propre qui lui est assigné, en Occident, depuis Fichte et Schelling jusqu’à Husserl et Heidegger.

[1] - Husserl, La philosophie comme science rigoureuse, PUF, 1989.
Postmodernité

La postmodernité, paradigme * utopique ou future réalité, est devenue, plus que le « nouvel âge », une idée révolutionnaire qui n’a pas encore porté ses fruits.
Prière (voir méditation)

Psychique et Spirituel

C’est sur la confusion du « psychique et du spirituel », dénoncée par René Guénon [1], que reposent les « pseudo-initiations » et les « voies mystiques ». Dans ces dernières, des états intérieurs y sont recherchés, voire développés, alors que les pseudo-initiations s’appuient exclusivement sur l’attachement à des dogmes, l’adhésion à des croyances *. Discerner le psychique du spirituel [2] revient à l’exercice d’une via negativa : tout ce que je perçois ou conçois intérieurement émane de mon psychisme… le Spirituel est au-delà, et le concept même d’un au-delà est encore une représentation limitative de ma psyché.
Avec cette exigence, Michel Fromaget s’évertue à fonder une « anthropologie ternaire » [3] qui dépasse le monisme matérialiste et le dualisme classique (physique et psychique ou corps et esprit). La dimension spirituelle, qui joua un rôle si important au sein du christianisme primitif, marque encore les conceptions orientales dont il nous reste à retrouver le principe originel.

[1] - René Guénon, Aperçus sur l’Initiation, Éd. traditionnelles, 1986.
[2] - Charles Abot, n°11.
[3] - Michel Fromaget, n°63 ; Dix essais sur la conception anthropologique « corps, âme, esprit », L’Harmattan, 2000.
L'Homme en ses 3 dimensions

 

Mots clés :

S'abonner

Un abonnement d'un an au prix de 29 €.

Un abonnement de deux ans au prix de 55 €.

Etre Présence

etre-presence

L'Association Etre Présence se propose d'accompagner chacun sur le chemin de la connaissance intérieure, grâce à des conférences, des concerts, des ateliers, des séminaires, des stages, des méditations, des voyages, des échanges d'ouvrages de références et d'enseignements..

Promotions

Profitez des promotions sur les premiers dossiers de la Revue sur l'Astrologie, la mort et les états proches de la mort ou l'Ecologie et société...

A partir de 6 euros pour un lot de deux numéros.

Contactez-nous

Adresse :

3e millénaire
Les Milléris
89520 FONTENOY
FRANCE

E-mail :

revue3emillenaire@gmail.com

Au Québec :

Samir Coussa
1605, rue Viel
MONTREAL Qu. H3M 1G7
CANADA
s_coussa@yahoo.com