Promo ! Numéro 23 - Printemps 1992 Agrandir l'image

Numéro 23 - Printemps 1992

Printemps 1992 - Douglas HARDING : Krishnamurti & Ramana Maharshi, Roger GODEL, Vimala THAKAR, Robert LINSSEN, Jean-Marie PELT, Ervin LASZLO, Jeanne GUESNE...

Plus de détails

5,90 € TTC

En savoir plus

 23   -   Printemps 1992

Sommaire

Vimala THAKAR : Vivre c'est être en Relation.
Robert LINSSEN : De la souffrance à la plénitude.
Jean PAPIN : Une vision globale.
Douglas E. HARDING : Krishnamurti & Ramana Maharshi, 
une différence de substance.

Robert LINSSEN : De la souffrance à la plénitude.
Roger GODEL : La Tradition indienne détient-elle
une Sagesse transmissible à l'Occident ?

Mohammed ARKOUN : Islam et Christianisme.
Georges BRUNON : La tentation mystique de l'art moderne, 
la peinture dévoyée.

Claude FINTZ : L'oeuvre de Michaux, un travail en direction
du corps essentiel.

Pierre COQUIN : Philosophie du Nouvel Âge,
les nouveaux paradigmes.

F. David PEAT : Les Mathématiques et le Langage de la Nature
Jean-Marie PELT : L'Unité du Vivant, pour une nouvelle alliance.
Ervin LASZLO : L'émergence des Théories unifiées en Science.
Jean-Claude PEREZ : Le Chaos et la Nécessité ou le langage caché du génome humain.
Basarab NICOLESCU : Congrès « Science et Tradition ».
Jeanne GUESNE : Les Voies de la Connaissance.
Charles ABOT : Échanges avec les lecteurs

 

N°23 - Editorial    -   Printemps 1992


Un Fil d'Ariane 

De toutes parts, nous assistons à un retour au berceau des rites religieux : chrétien, musulman, bouddhiste... Serait-ce là le seul avenir de l'Homo religiosus ?

Dans les milieux de la culture, on déplore l'effondrement des grandes idéologies comme la dispari tion de la « pensée » (dit-on !). S'agit-il d'une disparition effective ou cette dernière conséquence remon terait-elle à l'avènement moderne de ces mêmes idéologies ?...

On quitte l'uniformité instituée par les idéologues pour celle des croyances. On abandonne les unes par désillusion et on se lie aux autres, par anxiété, pour se rassurer.

Au-delà de ces deux extrêmes d'un même niveau de consolation, il devient très urgent de com prendre, par diverses approches, le cheminement vers l'Unité proposé par nos auteurs.

Ervin Laszlo, en quête d'une nouvelle cohérence parmi les sciences, nous montre l'émergence des théories unifiées.

F. David Peat considère que l'unité de l'homme et du monde se situe dans une « source inconnue » « origine de la matière et de la conscience ». Pour cet auteur, les archétypes, « ordres dynamiques inconnaissables » évoqués par C. G. Jung dans sa psychologie des profondeurs, seraient à l'origine des structures de l'esprit et de la matière.

A la recherche du langage caché du génome humain, Jean-Claude Perez, chercheur de pointe, découvre de nouvelles harmonies entre le microcosme génétique et le macrocosme des formes vivantes. Ces nouvelles voies s'intègrent à la « philosophie du Nouvel Age » que nous présente Pierre Coquin. L'évolution de la science n'est pas un mythe. La science n'est plus un ensemble de dogmes réducteurs du penser ; elle peut laisser entrer dans ses champs d'investigation de nouvelles perspectives humanistes et philosophiques... Faut-il, pour autant, qu'un nombre plus grand de chercheurs s'orientent vers l'Essentiel !

A ceux-là, Roger Godel propose une démarche épistémologique (voir notre glossaire) et Jean Papin parle d'une vision globale. Tous deux se réfèrent à la Sagesse non-dualiste de l'Inde.

Robert Linssen, pionnier de la rencontre science moderne et tradition spirituelle (ses premiers ouvrages remontent aux années 40 !) nous invite, lui aussi, au découvrement du « lâcher-prise » : condi tion sine qua non pour recouvrer « la Plénitude de l'État Naturel ».

Georges Brunon témoigne par sa peinture d'une même recherche de « l'Homme primordial », de l'Homme uni à la Nature.

Cette Unité, qui n'est pas l'uniformité des grandes surfaces, nous interpelle fortement par le message de Jean-Marie Pelt...

La distinction essentielle entre Unité et uniformité s'appuie sur l'art de « vivre en relation », suggéré par Vimala Thakar. Vivre en relation, acte religieux par excellence, ne revendique aucune appartenance aux formes des religions ; cet acte nous ramène au Grand OEuvre d'Henri Michaux, raconté par Claude Fintz, où le corps se transforme par le regard qui l'habite.

Dans cette optique, celle d'une démarche expérientielle de la spiritualité, nous ouvrons une nouvelle rubrique « Psychologie transpersonnelle et voies spirituelles » destinée à vous présenter des témoi gnages et des réflexions d'études et de recherches portant sur les similitudes, mais aussi sur les diffé rences et les divergences des voies spirituelles et pseudo-spirituelles... Douglas E. Harding apporte déjà, dans ce numéro, son point de vue sur les enseignements de Ramana Maharshi et de Krishnamurti.

Car l'unité religieuse n'est pas un syncrétisme quelconque... C'est pourquoi Mohammed Arkoun nous invite à un renouvellement de notre compréhension du phénomène religieux. ... L'Unité ne se bâtit pas sur l'uniformité !