Nouveau N°136 - Confinés, Déconfinés  -Et maintenant ? Agrandir l'image

N°136 - Confinés, Déconfinés - Et maintenant ? - au format PDF

N°136 - au format PDF - Eté 2020 - Confinés, Déconfinés - Et maintenant ? - Avec Dominique Schmidt, Jean Bousquet, Philippe G. Muller, Nassrine Reza, Guy Ferré, Jean-Yves Leloup, Olivier Clerc, Basarab Nicolescu, Thierry Magnin, Somasekha, Jean Bouchart d’Orval, Welleda Muller, Joseph Renger, Dominique Casterman, Jean-Marie Gasteuil, Anna Guégan, Nathan Celiolisa






Plus de détails

3,90 € TTC

En savoir plus

Numéro au format numérique PDF

N° 136   -   Eté 2020

Thème :  Confinés, Déconfinés - Et maintenant ?



Sommaire

 
3e millénaire : Editorial
Dominique Schmidt :
Notre perte ou une naissance spirituelle
Jean Bousquet :
Confinement / Déconfinement
Philippe G. Muller :        
De la guerre à l’Après…
Nassrine Reza :
Observer le confinement intérieur
Guy Ferré :
Coronavirus reflet de l’Humanité
Jean-Yves Leloup :
Graine de conscience
Quel est notre présupposé anthropologique ?
Olivier Clerc : :
Guidé par la Vie
Basarab Nicolescu :
Un “STOP” planétaire et individuel
Thierry Magnin :
Quand un virus dérègle le monde
Somasekha :
Se rencontrer soi-même
Jean Bouchart d’Orval :
Le seul déconfinement : désimaginer le monde
Welleda Muller :
Remettre les arts au centre de la vie humaine

Rubriques

- En écho au précédent numéro :
Joseph Renger : « Pourquoi dormez-vous ?… »
- Témoignages : ce qu’ils en ont dit
- Citations déconfinées  
- Paradoxes & non-dualité :
Dominique Casterman : L’émergence de l’Humanité ou la Présence de ce qui est
- Psychologie transpersonnelle dans l’Art    
Welleda Muller : Enfermement et liberté
- Portfolio : Tableaux de Jean-Marie Gasteuil
- Bd :
Anna Guégan : “ J’accuse ! ” & “ Trait pour trait ”
Nathan Celiolisa : “ Qualité de vie ”



Editorial

Confinés, Déconfinés
Et maintenant ?


La crise qu’on nous annonce encore comme étant... ou... n’étant pas finie... Crise sanitaire, crise économique... nous a révélé de grandes possibilités ; au-delà, évidemment, des drames qu’elle a engendrés et continue d’accompagner sur le plan économique et de l’emploi !

Dans l’étape du confinement, chacun a pu expérimenter, pour le meilleur comme pour le pire, une situation inédite, une situation miroir, révélatrice de nos mouvements intérieurs, où le temps, pour beaucoup d’entre nous avait perdu son emprise, tandis que pour d’autres – les soignants et les assistants indispensables au système économique vital – il se faisait plus prenant. Le confinement, nos auteurs en ont perçu le versant révélateur et nous en livrent les clés. Il a permis à certains d’entrevoir une tout autre manière de vivre, intérieurement, mais aussi dans le domaine des besoins quotidiens, des produits locaux, de la solidarité, etc... La suspension de la civilisation de l’ego a permis aussi aux systèmes écologiques de reprendre leur droit. La vie sauvage printanière n’avait pas respiré, comme les citadins, depuis longtemps, un air et des espaces désencombrés de pollution. Nous avons découvert, avec étonnement, combien il est si facile d’arrêter la machine quand la mort est aux aguets, et que la peur domine les désirs. Mais nous avons aussi subi la vision dominante de « l’homme machine » en attente d’un miracle scientifique en vue d’apaiser son angoisse de la mort – comme s’il n’existait que la médecine allopathique pour sauver le monde ! Toutes les autres visions, à l’instar des croyances, ont été évincées des grands médias (médecines orientales, phytothérapie, homéopathie, anthroposophie, etc...).
    
L’arrêt, le « Stop planétaire », fut de courte durée... (trop long pour certains d’entre nous adonnés aux affaires du monde !)
    
L’après Covid-19 ne sera plus comme l’avant ! Pour certains parce qu’après les « vacances », « nous allons souffrir », pour d’autres parce que les nouvelles manières de vivre, entrevues, pendant cette période de repos et d’écoute, pourraient être durables. En fait, la connaissance de soi est la clé qui ouvrira l’Après à un nouveau monde. Sans cette approche de « déconfinement » psychologique, sans cette observation des mouvements confinés de l’ego, des désirs et des peurs confinés, tout peut être comme avant,... en pire !
    
La première phase de déconfinement, tant espérée, dépend de notre acuité à discerner les anciennes habitudes héritées de la civilisation de l’ego portée par son esprit de va-t-en-guerre. Pour nos auteurs, ce déconfinement dépasse le retour aux habitudes, il nous invite à « désimaginer le monde », à approfondir ce que la Vie nous a chuchoté dans cette précieuse période de silence. L’écho de ce silence méditatif nous a fait pressentir l’essentiel, l’art de vivre, la réunification et la liberté intérieures.
    
Ce numéro de la Revue 3e millénaire, aussi inattendu que les événements qui se sont déroulés ces derniers mois, se joint aux espérances librement partagées sur les réseaux sociaux et dans les médias bien avisés qu’un changement de mentalité est une urgence planétaire.