Promo ! Numéro 74 - Hiver 2004 Agrandir l'image

N°74 - Quel travail sur soi ? Effort ou lâcher-prise

N° 74 - Hiver 2004 - Thème :  Quel travail sur soi ? Effort ou lâcher-prise... - Toni Packer, Albert Low, Virgil, Karl Renz, Eric Baret, Thierry Vissac, Francis Lucille, José Leroy, H.W.L. Poonja, Salim Michaël, Ken Wilber...

Plus de détails

5,90 € TTC

En savoir plus

 74   -   Hiver 2004

Thème :   Quel travail sur soi ?
                Effort ou lâcher-prise...

Sommaire

3e millénaire : Être en travail
Mathieu Clotuche : Le mythe du travail sur soi
Toni Packer : Effort et énergie
Albert Low : Concentration, méditation, contemplation
Dialogue avec Virgil : L'effort, l'observation et le lâcher-prise
Karl Renz : Sans commencement
Eric Baret : Les mains vides
Thierry Vissac : Hors l'effort, dans l'abandon
Francis Lucille : L'effort joyeux
José Leroy : Vision sans tête et travail psychologique
H.W.L. Poonja : Effort ou lâcher-prise ?
Salim Michaël : De la nécessité des efforts conscients
Ken Wilber : Une spiritualité qui transforme
Ligia Dantes : Un regard depuis l'espace intérieur
Eric Sablé : L'Alchimie de la réalisation
Gilles Soulages : Méditer, qu'est-ce que c'est ?
Documents :
Hubert Benoit : « Travail et contre-travail »

 

N°74 - Editorial    -   Hiver 2004


Quel travail sur soi ? 


Effort ou lâcher-prise... 

 

Le « travail sur soi » fait désormais partie du langage courant des personnes motivées par le besoin de mieux vivre, d'être mieux « dans sa peau » et avec les autres. Quoique l'expression de « travail sur soi » recouvre de nombreuses pratiques très différentes, son sens profond nous interpelle parfois vivement et demande en tous cas quelque lumière...

Pour certains chercheurs, l'« effort conscient », ou même le « sur-effort », est une étape nécessaire à un véritable lâcher-prise, pour d'autres, l'abandon total, le lâcher-prise définitif, ne procède d'aucune préparation, d'aucune quête de l'ego en mal de vivre.

Mais alors de quel « travail sur soi » parlons-nous ? De quel effort ou de quel lâcher-prise s'agit-il ? N'y aurait-il pas plusieurs chemins et plusieurs niveaux de compréhension et de réalisation ?

Le questionnement, l'attention et la passion à découvrir comment et pourquoi nous travaillons intérieurement nous apprennent à « être en travail ».

« Être en travail » comme disent les obstétriciens, pourrait être alors, au sens spirituel de l'accoucheur socratique, la meilleure expression pour que l'effort s'adonne au lâcher-prise libérateur.

 

 

 

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis