N°138 - Découvrir l’enfant intérieur Agrandir l'image

N°138 - Découvrir l’enfant intérieur - au format PDF

N°138 - au format PDF - Hiver 2020 - Découvrir l’enfant intérieur - Avec Dominique Schmidt, José Le Roy, M-F & E. Ballet de Coquereaumont, Isabelle Trizac, Stephen A. Diamond, Lorène Le Roy, Caroline Jambon, Margaret Paul, Frédérique Lemarchand, Dat Phan, Franck Terreaux, Didier Mouturat, Jean Bousquet, Thierry Thouvenot, Dominique Casterman, B. Boisson, Glenn Albrecht, Malo Aguettant, Anna Guégan





Plus de détails

3,90 € TTC

En savoir plus

Numéro au format numérique PDF

N° 138   -   Hiver 2020

Thème :  Découvrir l’enfant intérieur, L'innocence retrouvée


Sommaire

 
3e millénaire: Editorial
Dominique Schmidt : L'Enfant intérieur, Passage initiatique
José Le Roy    : Retrouver l'esprit d'enfance
Marie-France et Émmanuel Ballet de Coquereaumont : Se réconcilier avec son enfant intérieur
Isabelle Trizac    : Qui veut jouer ?!
Stephen A. Diamond : Secrets essentiels de la psychothérapie : l'enfant intérieur
Lorène Vergne Le Roy : Le problème de l'identification
Caroline Jambon : 5 étapes pour renouer avec son enfant intérieur (et le guérir)
Margaret Paul : « Je ne sais rien »
Frédérique Lemarchand : L'enfant intérieur
Dat Phan : Prendre soin de l'enfant intérieur
Franck Terreaux : De « suis » à « je suis »
Didier Mouturat : Au fond de soi
Jean Bousquet : Désir / Frustration

Rubriques :
- Approche de la Méditation  
   Thierry Thouvenot : A l'écoute de l'enfant blessé
- Paradoxes & non-dualité    
    Dominique Casterman : La joie d'être et la simplicité fondamentale
- Psychologie transpersonnelle dans l'Art    
    Welleda Muller & Philippe Muller : L'Amour ou l'enfant intérieur
-  Écopsychologie   
    Bernard Boisson
    Glenn Albrecht, philosophe du mal de nature et « symbiologue »         
-  Portfolio
    Peintures de Frédérique Lemarchand
- En écho au précédent numéro
   Malo Aguettant : Travailler avec un maître de folle sagesse
- Bd    
     Anna Guégan : “ L'Être par lettres” et “Liberated Housewives”
        Nathan Céliolisa : Qui réalise quoi ?


Editorial

Découvrir l’enfant intérieur

L'innocence retrouvée

La découverte que nous avons tous un enfant intérieur est peut-être l'aboutissement de toute la recherche psychanalytique. Toutefois, la question la plus délicate qui demeure repose sur la façon de « le retrouver », de « le libérer », ou, comme on dit aussi, de « se réconcilier avec lui », voire de « le guérir ». Sur ce point, il existe différentes approches psychothérapeutiques, de la psychanalyse à la spiritualité, l'éventail est large, sans pour autant présenter de fortes contradictions.
L'« enfant blessé » n'est pas un mythe, chaque adulte porte un enfant frustré qu'aucun désir ne peut soigner – désir et frustration sont comme les deux faces d'une même pièce. Cette reconnaissance et le chemin de réconciliation qui l'accompagne conduisent à retrouver notre esprit d'enfance. Il ne s'agit pas de revenir à des comportements infantiles, mais de comprendre le statut que nous avons adopté, au fil des années, en devenant un « adulte » oublieux de notre enfant intérieur, notre propre essence. Que signifie être « adulte » ? Étymologiquement, le mot adulte vient à la fois du terme latin « adultus » qui signifie évidemment celui « qui a grandi », mais aussi du mot « adulter » qui veut dire « altéré » (gâté et faux). Ainsi, l'adulte, en nous, qu'il s'agit de comprendre, est celui qui, en grandissant intellectuellement et techniquement, a trahi son enfant intérieur qui accuse les blessures inconscientes – ou plutôt semi-conscientes – que nous portons émotionnellement jusque dans notre corps. Notre personnalité adulte a oublié et occulté son essence dont les comportements demeurent le plus souvent ceux d'un enfant blessé…
En tant que personnalité identifiée à des mécanismes de défenses, il nous est impossible de libérer l'enfant intérieur. La connaissance de soi, psychologiquement parlant, nous permet de baliser ce chantier intérieur, préalable à une saine reconstruction. C'est dans ces pas, que nous pouvons alors entrevoir l'innocence véritable : aboutissement d'un abandon de toutes luttes. Seul cet abandon peut laisser l'enfant s'émerveiller et grandir sans s'étourdir par les maux de l'adulte compliqué qui croit devoir le surveiller.
Les traditions spirituelles, qui évoquent un « état primordial », un « paradis perdu », au-delà de tous conditionnements, nous invitent à retrouver cet état d'innocence, et à redevenir intérieurement de « petits enfants » avec la maturité joyeuse dont nous avons tous infiniment besoin.