La médecine sacrée à Sumer par Marguerite Enderlin

(Revue 3e Millénaire. Ancienne série. No 15 Juillet-Août 1984) Chirurgiens, herboristes, masseurs, na­turopathes et prêtres… qu’ils étaient sa­vants ces médecins d’il y a 50 siècles et que leur science était moderne ! Si moderne que c’est seulement depuis peu que l’on se préoccupe des maladies psycho-somati­ques alors que déjà les Sumériens soi­gnaient l’âme pour guérir […]

Sumer, la grande civilisation mère, née du mariage du ciel et de la terre par Marguerite Enderlin

Dès la plus haute antiquité, nous découvrons le culte du Couple Divin : Ciel/Terre, différencié du chaos primordial par Enki. En tant que rapports amoureux et complémentaires, le Couple Divin est périodique­ment magnifié lors de la fête du Nouvel An, apportant prospérité et bénédiction au pays. Ce tissage Ciel/Terre a rempli de tendresse et d’admiration les Sumériens ; c’est le miracle de la Vie invisible, impondérable. C’est le souffle du Dieu caché qui vivifie le monde, qui fait se mouvoir le roseau sous le vent, qui fait pousser les plantes, multiplier les animaux, harmoniser le visible avec l’invisible en un seul organisme Cosmique, vivant, souffle éternel à l’intérieur de sa création. Cette éternité sans origine n’a jamais cessé d’être et c’est elle qui fait la cohésion cachée entre les êtres…