Note sur la cosmologie de P. Lecomte du Noüy par Jean-Émile PIRON

Prenons mille billes de plomb que nous lâcherons dans l’air au même moment. Elles se dirigeront toutes vers un point idéal, situé à peu près au centre de la terre, en négligeant les causes de déviation. Or, si nous avions voulu considérer le problème abstraitement et indépendamment des forces de la pesanteur, nous aurions pu assigner comme directions possibles à nos billes toutes les directions de l’espace, en nombre infini. Qu’une bille suive ce que j’appelle la verticale, voilà un hasard, mais que mille, mais que toutes prennent la même direction, voilà un anti-hasard. Celui-ci ne paraît donc être guère autre chose que l’application d’une loi située à l’échelle supérieure de celle du phénomène étudié, pour l’esprit qui l’envisage. Si nous abstrayons de l’univers réel l’objet auquel nous apportons notre attention, il n’obéira plus qu’au calcul des probabilités, mais nous aurons négligé toutes les causes matérielles qui agissent sur lui et troublent ainsi les lois du hasard.

Les paradis: Conte Bouddhique par Jean-Émile Piron

C’est un songe incohérent : des hommes et des femmes cherchaient à tout prix à se distinguer les uns des autres par les mœurs, le langage et les vêtements. Comme c’était le souci de tous, personne n’y parvenait et c’était une fatigue sans nom que cette recherche obstinée…