Le moment propice… par Yves Thiéffry

Il a été question des méridiens chinois, mais a-t-on précisé que ces douze méridiens, car ils sont douze, sont les douze doubles heures qui se divisent en six heures nocturnes et six heures diurnes ? (Ce n’est que tardivement que l’on compta, en Occident, les 24 heures quotidiennes). Non, n’est-ce pas, et si je crois devoir le relever, ceci est tellement courant qu’il serait injuste de l’imputer à quelqu’un en particulier.

L’acupuncture technique thérapeutique et/ou vision du monde ! par Dr. F. Beyens

Il y a au départ dans l’acupuncture, collection d’une quantité énorme d’observations d’où étaient tirées des formules pratiques, des modèles thérapeutiques plus ou moins souples et dont l’efficacité observée était suffisante pour que ce mouvement, purement empirique, ait été conservé. Ce squelette de l’acupuncture a cependant des limites floues. Où s’arrête l’empirisme efficace, où commence l’abstraction théorique, le symbolisme, l’analogie qui feront retourner au geste thérapeutique pour des raisons autres que l’efficacité première ?

La chronobiologie chinoise par Pierre Crépon

Comme le principe de la bipolarité du Yin/Yang, la théorie des Cinq Éléments est une des bases de la pensée chinoise. A ce titre, elle se retrouve dans toutes les expressions de celle-ci, que ce soit dans la philosophie, dans l’organisation sociale, dans les pratiques rituelles et dans la médecine. Son efficacité réside dans le fait qu’elle permet de ranger les différents phénomènes de la réalité en cinq classes, identifiées par l’un des cinq éléments, dont l’ensemble représente l’ordre harmonieux du cosmos.