L’Amour par R. P. Kaushik

Traduction libre En examinant l’acte d’observation, nous avons remarqué que lorsqu’un esprit silencieux regarde une personne ou un objet, la distance entre l’observateur et l’observé disparaît. Cet état, dans lequel l’observateur (l’ego) s’efface et fusionne avec l’observé, est l’amour. Un jeune homme peut avoir regardé le visage d’une jeune fille de nombreuses fois dans le […]

La structure de l’esprit et le concept le plus élevé par R.P. Kaushik

Le concept le plus élevé Les adeptes posent souvent cette question : « J’ai foi en Dieu mais elle est faible – ce n’est pas une flamme constante. J’ai été assis en contemplation, j’ai répété un mantra, mais mon esprit vagabonde. Quelle est la voie à suivre pour avoir une dévotion sans faille ? » La première […]

Les couches de l’esprit par R. P. Kaushik

Traduction Libre Dans le passé, la plupart des hatha yogis commençaient ce voyage de conscience, ou kundalini, au premier centre et allaient jusqu’au septième centre. Cela devait prendre douze ans de travail intensif, deux ans sur chaque centre. Et comme il y a tant de matière inconsciente dans ces centres inférieurs, tant d’énergies obscures différentes, […]

Kundalini par R. P. Kaushik

Traduction libre Comme nous l’avons vu le premier jour où nous avons médité sur le premier centre, ce centre a la matérialité et la solidarité de la matière, et une énorme quantité de chaleur ou d’énergie de l’inconscient – une énergie dont nous ne sommes pas normalement conscients. Si vous vivez au niveau purement matériel […]

Contemplation sur les centres par R. P. Kaushik

Traduction libre Comme nous en discutions l’autre jour, la compréhension de l’inconscient et de toutes les forces qui s’y cachent est absolument essentielle si nous voulons découvrir la liberté. J’ai également expliqué une façon de puiser dans l’inconscient. Maintenant, si nous examinons notre propre conscience, nous pouvons voir qu’il y a une petite zone, une […]

Cheminement par R. P. Kaushik

Le titre est de 3e Millénaire Traduction libre Le Dr R. P. Kaushik était un philosophe au sens premier du terme – celui qui aime la vérité. Sa vie a été une exploration continue au-delà des réponses et des croyances conditionnées de l’esprit, dans la nature et l’expression de la totalité. Par ses écrits et […]

Un grand maître de la psychologie des profondeurs C.G. Jung (1875-1960) par L.-J. Delpech

(Extrait de la revue des deux mondes. Août 1968) L’année dernière paraissait un livre : Ma vie, souvenirs, rêves et pensées [1] du grand psychanalyste suisse C.G. Jung. Rapidement, treize mille exemplaires furent vendus, le nombre eut été sans doute beaucoup plus important si ce livre avait paru plus tôt, beaucoup de lecteurs de Jung […]

Le corps, lieu de notre accomplissement spirituel par Annick de Souzenelle

Mes amis, j’aimerais vous dire à quel point je suis émue, profondément, surtout pour partager avec vous un sujet qui m’est cher. Cela a été le premier sujet, qui a constitué l’objet de mon écriture. C’est sûr que l’on revient toujours avec sympathie à ses premières amours, et puis surtout, c’est un sujet grandiose que […]

Hervé Moskovakis – Acupuncture : le point-machine 1986

L’extraordinaire découverte de Völl résiderait dans le fait que l’homme a conservé une sorte d’« instinct énergétique », donnant alors au thérapeute la possibilité de connaître à l’avance le résultat de l’ingestion d’une substance chez son patient. « Tous les médicaments peuvent être mesurés ou « testés » de la sorte, tant au point de vue de leur effet que de leur concentration et de leur dose. Il est possible à un homéopathe de mesurer également la dilution nécessaire. La mesure des médicaments, que nous avons ainsi mise au point, est quelque chose de tout à fait nouveau en médecine et n’a été possible que grâce aux immenses progrès de l’électronique. »

Le tantrisme ou l’éveil par la sexualité par Jean Varenne

Au point de départ, les tantriques se rapprochent des adeptes du yoga classique. Comme ces derniers ils professent que l’individu doit trouver en lui-même toutes les ressources qui lui permettront de dépasser les misères de la condition humaine. Ce ne sera donc ni par l’étude des textes sacrés, ni par la pratique de la dévotion, ni par le jeu dialectique que l’homme fera son salut mais par une « prise en compte » de sa personne tout entière, corps, âme, esprit. Bien entendu, l’étude, la prière, la réflexion intellec­tuelle peuvent aider à cette prise en compte, mais comme adjuvants seulement, l’essentiel restant cette descente à l’intérieur de soi, visant à la découverte de l’être intime.