Joseph Mercola : Boycotter les faux aliments : le rôle de l’agriculture régénératrice dans la santé mondiale. Entretien avec Vandana Shiva


13 Apr 2021

Traduction et adaptation libres

Dans cet entretien, Vandana Shiva, Ph.D., discute de l’importance et des avantages de l’agriculture régénératrice et du futur projet Regeneration International.

Nous sommes actuellement confrontés à des technocrates extrêmement puissants qui sont déterminés à mettre en place la grande réinitialisation, qui achèvera le transfert en cours des richesses et de la propriété des ressources des classes pauvres et moyennes vers les ultra-riches. Le plus connu de ces individus est sans doute Bill Gates qui, comme John Rockefeller un siècle avant lui, a réhabilité son image très ternie en se tournant vers la philanthropie.

Cependant, la philanthropie de Gates a jusqu’à présent aidé peu de gens et nui à beaucoup d’autres. Alors que sa machine de relations publiques a réussi à transformer l’opinion publique à son sujet de telle sorte que beaucoup le considèrent maintenant comme un sauveur mondial qui fait don de sa richesse pour le bien de la planète, rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité.

***

Dr Joseph Mercola : Nous sommes ravis de pouvoir nous entretenir aujourd’hui avec le Dr Vandana Shiva sur des sujets vraiment passionnants. Laissez-moi d’abord vous présenter le contexte. Vandana Shiva a passé son doctorat en physique quantique. Elle a donc de sérieux pouvoirs intellectuels à faire valoir.

J’ai découvert récemment que son nom, Vandana Shiva, Shiva était, je suppose, une réaction de ses parents pour éviter le système des castes. Et Shiva est en fait un dieu hindou et c’est le destructeur. Alors que détruit-elle ? Elle détruit les mauvaises choses qui doivent être remplacées par les bonnes. Donc elle ne pouvait pas avoir un meilleur nom. C’est juste parfaitement approprié.

Nous allons discuter de l’agriculture régénératrice et de notre collaboration. Je vis en Floride. Pas très loin de l’endroit où John Rockefeller a passé la plus grande partie de la fin de sa vie, et c’est ici qu’il est mort. Juste littéralement à quelques rues de là où je vis. Alors pourquoi je dis ça ? Pas pour me vanter, mais parce qu’il était à l’époque la personne la plus riche du monde. Un siècle plus tard, Gates l’a remplacé.

Les similitudes ne s’arrêtent pas là. Rockefeller était méprisé. Il était détesté, absolument méprisé dans la culture. Il était donc très riche et avait la possibilité d’engager des chargés de relations publiques très sophistiqués, qui ont déterminé que la meilleure façon de changer cela était de le transformer en philanthrope, de faire don d’une partie de sa richesse pour qu’il ait l’air d’un ange.

Eh bien, devinez quoi ? Gates n’est pas stupide. Il suit la même foutue stratégie. Avant l’an 2000, il était vilipendé. Son nom était sale. Presque tout le monde détestait Gates, le détestait absolument, surtout quand le ministère de la Justice s’en est pris à lui.

Vandana Shiva : L’affaire antitrust.

Dr. Joseph Mercola : C’’était ça, oui. L’antitrust.

Vandana Shiva : Exactement le genre d’affaire antitrust contre Rockefeller sur Standard Oil. Donc maintenant ils disent que Big Data est le nouveau pétrole. Il est le nouveau pétrole.

Dr Joseph Mercola : Oui, en effet. Alors Gates est arrivé et il a adopté cette stratégie. La raison pour laquelle je dis cela, c’est que pour la grande majorité de la population, il est considéré comme un saint bienveillant, littéralement comme un ange. Qu’il donne toute sa richesse et son intention est pour le bien de la planète. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. C’est diamétralement l’opposé.

Je veux commenter ce qu’il a fait, le résumer brièvement et ensuite vous allez parler de l’avenir. Ce qu’il a fait, et nous avons tous vu les pièces du puzzle s’emboîter. Mais ça m’a frappé récemment. Il n’aurait jamais été possible d’avoir cette catastrophe de COVID littéralement sur une base mondiale si ce n’était pas grâce à une organisation. Cette organisation est l’Organisation Mondiale de la Santé. C’est principalement elle qui a facilité cette réaction hystérique de masse et son adoption par pratiquement tous les gouvernements de la planète.

Alors pourquoi est-il important de le savoir ? Parce que Gates fait partie intégrante de l’Organisation Mondiale de la Santé. L’année dernière, lorsque Trump a interdit le financement américain, Gates est devenu le plus grand bailleur de fonds de l’Organisation Mondiale de la Santé. Il a presque tout financé. Et pourquoi est-ce si important ? Pour deux raisons. D’abord, comme nous le savons tous, les vaccins. Les vaccins sortent maintenant, et Gates en est le plus grand promoteur et ça va probablement contribuer de manière significative à sa richesse financière. Mais en plus de cela, il y a eu une censure massive qui s’est développée en supprimant toutes les alternatives naturelles pouvant être efficaces et sûres – ils ont même supprimé des médicaments comme l’hydroxychloroquine et l’ivermectine parce qu’ils étaient des concurrents du vaccin.

C’est donc le bref résumé que j’ai fait pour préparer le terrain, puis nous passerons à la phase suivante – et vous pouvez certainement faire des commentaires à ce sujet, mais ce que je veux réaliser, c’est une transition vers ce qu’il fait actuellement, car c’était la première étape ou la première phase. La prochaine phase est encore pire. Du moins, c’est ce que je perçois.

Alors, que pensez-vous de cette constatation ? Si vous pouvez la commenter, nous passerons ensuite à la prochaine étape de notre collaboration avec Regeneration International.

Vandana Shiva : Eh bien, je pense qu’il faut ajouter au parallèle que vous établissez entre Rockefeller – en tant que baron voleur – et le pétrole, la Grande Finance et la Big Pharma.

Dr Joseph Mercola : Mm-hmm (affirmatif).

Vandana Shiva : Ouais. Rockefeller avait des liens très étroits avec IG Farben. Il y avait une société IG Farben de la Standard Oil. Sans les combustibles fossiles de la Standard Oil, l’IG Farben n’aurait pas pu fabriquer les engrais synthétiques ou les carburants. En fait, le régime d’Hitler avait besoin de ce partenariat, et ils l’ont joué même pendant que les armées se battaient. Ils ressemblaient à deux camps opposés, mais quand il s’agissait de faire de l’argent, c’était le même camp.

Une très grande partie de l’histoire de Rockefeller a été saisie par Lily Kay. Lorsqu’elle a parcouru les archives dans « The Molecular Vision of Life », elle a montré comment le régime nazi, en tant que régime eugénique, pensant que certaines personnes étaient inférieures et devaient être exterminées pour garder la pureté de la race supérieure ; cette pensée a ensuite migré puisque Rockefeller était aux États-Unis. Et ils ont commencé à l’appeler psychologie sociale en tant que déterminants biologiques. La détermination basée sur la peau, on se fait attaquer, alors allons sous la peau et regardons les atomes du déterminisme. Le mot gène n’existait pas à l’époque. Ils l’ont appelé les atomes du déterminisme.

Et puis Rockefeller a payé la recherche. Quatre-vingt-dix-neuf pour cent de la recherche s’est déplacée vers la biologie moléculaire. Les prix Nobel ont été attribués à la biologie moléculaire, au déterminisme génétique et au réductionnisme génétique, qui font partie de la réduction au silence de la véritable santé. Être en bonne santé signifie être entier. Être entier signifie la brillance auto-organisée de votre corps intégratif en tant que système complexe. Cette plénitude est la véritable santé. C’est sur cela que se base l’Ayurveda. Même l’Ayurveda a été attaqué ces derniers temps.

Mais pour en revenir aux parallèles, Rockefeller était derrière parce qu’il dirigeait l’industrie chimique. Quand les guerres ont été terminées, ils ont dit, « Oh mon dieu, tous ces produits chimiques à vendre. » Et ils ont inventé la révolution verte qu’ils ont poussé sur l’Inde. Rockefeller, la Banque mondiale, les USA ont travaillé ensemble, et si les agriculteurs indiens protestent aujourd’hui, c’est le résultat de cette initiative de Rockefeller. La révolution verte en Inde. La plupart des gens ne réalisent pas le coût élevé que l’Inde a supporté, le coût élevé que l’état du Punjab a supporté.

Ensuite, vous avez Gates qui s’associe à Rockefeller et crée l’alliance pour la révolution verte en Afrique. Et avec son nouveau livre, qui prétend être sa solution au changement climatique, je me dis : « Mon Dieu, quel stade le monde a-t-il atteint pour que des absurdités absolues puissent passer pour de la science ? » Je vais vous donner juste trois exemples tirés de son chapitre sur l’agriculture, dans lequel il parle de la façon dont nous faisons pousser les choses. Donc, tout d’abord, les plantes ne sont pas des choses. Les plantes sont des êtres sensibles. Notre culture le sait. Nous avons le tulsi sacré. Nous avons le neem sacré. Nous avons le banian sacré. Non, ce sont des êtres sensibles. Il y a tellement de gens qui sont conscients des droits des animaux. Je pense que nous avons besoin de plus de gens éveillés aux droits des plantes et qui disent vraiment à M. Gates, « Non, les plantes ne sont pas des choses. »

Il poursuit en célébrant Norman Borlaug, qui travaillait dans le laboratoire de défense de DuPont et dont le travail consistait à adapter les plantes aux produits chimiques de guerre. Il a donc créé les variétés naines parce que les variétés hautes sont des variétés libres. Nous avons simplement refusé. Nous refusons les produits chimiques. Nos plantes ont dit, « Non. » J’appelle cela le premier satyagrahis, le combat pour la vérité. Les plantes ont dit, « Désolé, nous ne voulons pas de produits chimiques. » Elles s’agrandissent.

Les variétés semi-naines de Borlaug sont citées par Gates comme une grande invention, puis il dit que nous mangeons de la nourriture grâce à Borlaug. Non, les gens meurent de faim à cause de Borlaug. Les agriculteurs meurent à cause de lui.

Puis il s’est mis devant une usine d’engrais synthétique pour dire qu’il s’agit de la plus grande invention, et qu’il est si heureux. Il est plus heureux qu’il en a l’air. Ne réalise-t-il pas que les engrais azotés synthétiques créent la désertification, des zones mortes dans l’océan et de l’oxyde nitreux, qui est un gaz à effet de serre ? Il présente le problème comme la solution.

Puis il continue, je veux dire, en parlant de mauvaise biologie, il ne sait pas que les plantes fixatrices d’azote peuvent fixer l’azote de manière non violente. Il dit que les plantes ne peuvent pas fixer l’azote. Il doit venir en Angleterre et étudier. Il doit comprendre et quand il pousse la fausse viande et l’Impossible Burger, je lui dis qu’il doit venir et cuisiner du dal. Une fois qu’il aura appris à faire du dal avec de bonnes plantes fixatrices d’azote, il n’aura plus à dire de telles bêtises.

Et enfin, non, non, le méthane ne vient pas des fermes industrielles. Avez-vous senti du méthane derrière des tribus nomades ? Avez-vous déjà senti du méthane derrière nos vaches sacrées en Inde ? Non, elles n’émettent pas de méthane. Le méthane résulte de l’alimentation intensive des animaux avec des haricots et de leur mise dans ces camps de concentration. C’est pourquoi l’exploitation des fermes de concentration d’animaux ont une mauvaise odeur.

Vous savez ce que M. Gates veut nous apprendre ? Il dit que les vaches font du méthane à cause de leurs pauvres estomacs. Ils les appellent des récipients. Je pense qu’on devrait le poursuivre pour avoir défait la biologie de base de la première classe. Vous avez parlé de la manière contrôler l’OMS. Il essaie de prendre le contrôle de la FAO. La FAO est l’Organisation pour l’Alimentation et l’Agriculture, elle est basée à Rome. C’est elle qui a reconnu l’agriculture écologique comme la voie à suivre et qui a soutenu l’agriculture jusqu’à l’année dernière, jusqu’à ce que Gates commence à prendre les choses en main. Et maintenant, il déplace le Sommet [mondial] de l’alimentation à New York. Cinq cents organisations ont dit : « Ce n’est plus un sommet sur l’alimentation. C’est un sommet du poison. » Et maintenant, le cartel du poison, Bill Gates et les milliardaires le dirigent pour fabriquer plus de poisons sous de nouveaux noms.

Nous avons donc beaucoup de travail à faire. 500 organisations ont boycotté, mais nous devons encore nous rassembler. Et nous devons nous rassembler autour de la vérité, de la non-violence et de la régénération, et nous éloigner de la contre-vérité, de la fausseté, de la violence et de la dégénérescence de nos corps, de notre santé, de la planète, de nos esprits. Regardez les gens qui sont malades. Combien de personnes ont perdu leur travail ? Combien de personnes ont perdu leur nourriture ? Combien de personnes sont malades ? Mais en Inde, les agriculteurs se portent bien. Les villages se portent bien. Lorsque les gens sont en bonne santé et mangent des aliments sains, il n’y a pas de problème. Le problème est qu’ils ont déjà fait souffrir les gens, et qu’actuellement, ils veulent encore plus les faire souffrir. Ils veulent commettre un crime contre notre microbiome intestinal en fabriquant plus de faux aliments à travers Impossible Foods. Et ils veulent créer les conditions pour que la vraie nourriture disparaisse. C’est pourquoi nous devons nous organiser tous ensemble et les scientifiques doivent commencer à être protégés.

Je pense que notre travail, Dr Mercola, est qu’une extinction est en train de se produire. Ils l’appellent la sixième extinction de masse. La plupart des gens pensent que la sixième extinction de masse concerne d’autres espèces. Ils ne réalisent pas qu’une grande partie de l’humanité est poussée vers l’extinction. Une science indépendante, une bonne connaissance saine. Cette nourriture est la santé, comme le disait Hippocrate. Les systèmes d’apprentissage indigènes, l’agriculture écologique, les petites fernes. Dans la conception de Bill Gates, tout ce qui fait la vie, la société, la communauté, des êtres sains, doit être pousser à l’extinction parce qu’il a peur de l’indépendance, de la liberté et de la santé et de notre « être ». Il veut que nous soyons des choses, mais nous sommes des êtres.

Dr Joseph Mercola : Oui, en effet. Eh bien, merci d’avoir commenté cela et d’avoir contribué à élargir cette vision en reliant les points relatifs à Rockefeller et à l’industrie pharmaceutique, ce qui est important. En fait, Rockefeller et Carnegie, au début du siècle, ont été responsables de la production de ce que l’on appelle le rapport Flexner en 1910, qui est largement reconnu comme le début de la fin de la médecine naturelle dans l’enseignement conventionnel. Je veux dire qu’ils l’ont éliminée de toutes les écoles de médecine. C’est en grande partie le résultat de la volonté de remplacer ces interventions par des produits pharmaceutiques issus de l’industrie pétrolière.

Mais je voulais m’attarder un peu plus sur Gates dans cette transition parce qu’il a fait un tabac. Il a été très intelligent dans ce qu’il a accompli, et c’était un jeu à long terme. Il a commencé à prendre le contrôle de l’Organisation Mondiale de la Santé il y a plus de dix ans. Il avait une vision à long terme. Il a été capable de réussir et de mettre en place une réponse globale. Et maintenant, il fait la transition vers l’industrie pharmaceutique, et j’aimerais que vous nous en parliez.

C’est une de mes préoccupations, et je n’en ai pris conscience que récemment, car le livre que je publierai l’année prochaine se concentre sur l’un des éléments les plus fondamentaux de l’optimisation de la santé humaine, à savoir la restriction d’une graisse oméga-6 très spécifique, qui est généralement considérée comme essentielle. Il s’agit de l’acide linoléique. Lorsque vous mangez, vous en avez plus qu’assez. Le problème est que dans les cultures occidentales industrialisées, nous avons des excès massifs. Cinq, six, 1 000 ou 2 000 fois plus que ce qui est nécessaire pour une santé optimale.

La raison pour laquelle c’est important de comprendre cela est que l’un des projets de Gates, comme vous y avez fait allusion, était ces viandes impossibles et ces viandes artificielles. Il est important de comprendre qu’elles ne sont pas dérivées d’un réplicateur de Star Trek. Elles sont faites à partir de matières premières. La source la plus importante de calories est la graisse. Alors d’où vient la graisse de cette viande artificielle ? C’est tellement fou qu’on ne peut pas l’inventer. Elle provient du soja et de l’huile de colza génétiquement modifiés. Donc, non seulement vous avez les problèmes avec les OGM, mais vous avez aussi cet excès massif de graisse d’acide linoléique oméga-6, qui va absolument accélérer la destruction ou le mouvement vers chaque maladie chronique dégénérative. Les conséquences sont donc énormes.

Mais il investit aussi dans les pharmaceutiques. Donc je veux que vous reliez ces pièces ensemble et que vous nous disiez quel est son plan ? Que voyez-vous se passer dans la prochaine phase de Gates ?

Vandana Shiva : Eh bien, mon livre « Unité contre les 1% (Oneness vs. the 1%) » –

Dr Joseph Mercola : Oui, et j’ai fait une interview avec vous à ce sujet.

Vandana Shiva : Oui, vous l’avez fait. Et puis nous avons fait le « Gates to a Global Empire » où j’ai réalisé qu’il entrait dans tous les domaines qui ont un rapport avec la vie parce que notre travail dans Navdanya, qui signifie neuf graines, est essentiellement un travail sur la biodiversité dans l’agriculture. Nous avons commencé à rassembler tout le travail qu’il fait en prenant le relais. Alors, laissez-moi vous expliquer.

J’ai mentionné la révolution verte de Rockefeller, maintenant la révolution verte de Gates-Rockefeller en Afrique. La prochaine étape qu’il veut mener est dans le domaine de l’agriculture chimique. Il célèbre les engrais synthétiques, mais il parle maintenant d’agriculture numérique. Il l’appelle Gates Ag One, et son siège se trouve exactement là où se trouve le siège de Monsanto, à St. Louis, dans le Missouri.

Gates Ag One est une agriculture unique pour le monde entier, organisée de haut en bas. Il a écrit à ce sujet. Nous avons une section entière sur ce sujet dans notre nouveau rapport « Gates to a Global Empire ».

Que veut-il faire avec le numérique ? Tout d’abord, mettre en place tout un système de surveillance. Je pense que nous avons réussi à arrêter la mise en route de ce système de surveillance qu’il avant commencé à entreprendre, où il aurait voulu que les fermes n’aient pas le droit de cultiver des graines à moins d’y être autorisées. Mais je me suis battu dans ma vie et dans mon pays pour que la liberté des semences soit défendue. L’article 3J de notre loi sur les brevets dit que les graines de plantes et les semences ne sont pas des inventions, et ne peuvent donc pas être brevetées.

Et il est intéressant de noter que, pendant que tout ce drame se déroule sur la question des vaccins, les pays riches qui prétendent s’occuper de la philanthropie de Gates ont absolument refusé de renoncer à la propriété intellectuelle, ce qui montre très clairement qu’il s’agit de faire de l’argent. C’est seulement une question d’argent. Lorsque vous regardez chaque vaccin, Gates a un doigt dans le système.

Mais pour en revenir à la question de la numérisation de l’agriculture, il faut faire de l’exploration de données car on ne connaît pas l’agriculture. Gates finance donc la surveillance des agriculteurs afin d’exploiter leurs données. Comment récoltent-ils ? Comment creusent-ils leurs champs ? Et tout le reste. Et ensuite les leur revendre – et Bayer, avec ce que fait Monsanto – publier des données comme le fait Google. Ils collectent des données, puis ils vous les revendent.

Il est intéressant de noter qu’en ce qui concerne l’Impossible Burger, Bayer a dit très clairement qu’avec la croissance des aliments à base de plantes – mais tous les aliments sont à base de plantes, même les aliments pour animaux parce que tout commence par la photosynthèse. Tout commence par les plantes. Mais vous pouvez manger de vraies plantes ou vous pouvez manger de la fausse nourriture.

La fausse nourriture a été conçue, la première fois, il y a trois ans. Je crois qu’ils ont créé un forum sur l’alimentation et ont commencé à dire que c’était la solution à toutes les maladies chroniques créées par l’agriculture industrielle. Et qui est à bord du forum ? Qui est à bord de Fresh ? Le cartel du poison, les Bayers, les Monsanto et l’industrie des engrais. Bayer a déclaré que cette demande de produits à base de plantes, qui est une autre façon de parler de faux aliments fabriqués en laboratoire, entraînera une demande croissante de produits bruts, comme ils les appellent. Et une production à plus grande échelle. Il ne s’agit plus d’aliments mais de matières premières d’hydrates de carbone, de graisses et de protéines.

Ainsi, la nourriture est maintenant démembrée pour devenir une matière première pour les usines qui seront des laboratoires, et c’est lui qui dirige tout cela. Mais tout cela commence finalement dans les semences. Mon travail a donc commencé sur les semences, car Monsanto voulait les faire breveter. J’ai dit, « Non, vous n’inventez pas la graine. Vous ne ferez pas breveter une semence. » Et nous avons travaillé à la création de banques de semences communautaires, à la récupération de notre liberté en matière de semences. Maintenant, Gates contrôle tout l’approvisionnement en semences.

Pendant la révolution verte, que j’appellerai la révolution verte Rockefeller, la Banque mondiale a financé des institutions de recherche internationales. Ils ont collecté toutes les semences des agriculteurs, et elles se trouvent dans ces banques génétiques, qui contiennent tout ce que les agriculteurs ont jamais cultivé. Puis les agriculteurs ont été forcés de cultiver des variétés chimiques et des variétés de la révolution verte. Maintenant, Gates contrôle tous ces systèmes CG. Gates contrôle les semences du monde. La recherche du monde, la connaissance du monde et la fausse nourriture.

Dr Joseph Mercola : Comment les contrôle-t-il ?

Vandana Shiva : Grâce à un financement, bien sûr.

Dr Joseph Mercola : Ok. Donc il ne les possède pas.

Vandana Shiva : Tout comme il contrôle l’Organisation Mondiale de la Santé.

Dr Joseph Mercola : Oui, tout comme il contrôle les médias, je suppose.

Vandana Shiva : Oui, grâce à l’argent. L’argent. Le contrôle de l’argent.

Dr Joseph Mercola : Ok. Donc il ne possède pas directement ces compagnies de semences, mais il…

Vandana Shiva : Ce ne sont pas des entreprises. Ce sont nos collections publiques. Ce sont nos recherches publiques. Ce sont les biens communs publics de l’agriculture. Il prend le contrôle, mais le contrôle dans ce domaine signifie qu’il utilise – vous voyez, à cette époque, le brevetage se faisait par le biais du génie génétique en introduisant réellement des gènes. Maintenant il le fait par la cartographie génomique. Il possède toutes les collections. Tout ce dont vous avez besoin, c’est de petites quantités de semences, il suffit de lire le génome. Les données de votre passeport vous indiquent qu’il s’agit d’une graine sujette à la sécheresse, d’une graine tolérante au sel. Celle-ci a un parfum ou un riz parfumé. Vous n’avez pas besoin de savoir quoi que ce soit. Les données du passeport vous disent ce qu’il en est. Vous faites une carte génomique, prenez un brevet.

Il a Editas. Il a financé la recherche sur l’édition de gènes pour saper toutes les lois de sécurité biologique du monde. Le seul pays qui n’a pas de lois sur la biosécurité sont les États-Unis, mais le reste du monde en a, car nous avons un traité humain appelé le protocole de biosécurité, le protocole de Carthagène sur la biosécurité dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique.

Dr Joseph Mercola : Ok, attendez. Alors comment a-t-il financé cela ? Car je n’étais pas au courant de ça. C’est vraiment intriguant.

Vandana Shiva : Eh bien, selon moi, et c’est ce que j’ai expliqué dans « Unité contre les 1% », lorsqu’il crée l’apparence de la philanthropie, ce qu’il fait, c’est de donner des petites sommes d’argent à des institutions vitales. Mais avec ces petites sommes, ils attirent tout l’argent du gouvernement, qui de toute façon faisait fonctionner ces institutions. Et maintenant, grâce à son influence, il prend le contrôle de l’agenda de ces institutions. Pendant ce temps, il pousse le brevetage, que ce soit sur les médicaments, les vaccins ou les semences.

Donc l’édition de gènes, qui est la nouvelle technique OGM, et les deux premières applications ont dû faire marche arrière parce qu’ils ont dit : « Ce n’est pas un OGM. » Et puis John Fagan a trouvé un test qui pouvait détecter qu’il s’agissait d’un OGM, et ils ont alors réalisé qu’ils pouvaient être poursuivis en justice parce qu’ils voulaient le vendre comme naturel et prendre un brevet. Mais la société qui recueille les brevets sur les organismes édités génétiquement, que ce soit dans le domaine de la santé ou de l’agriculture, est une société appelée Editas, créée par la personne qui était le principal investisseur financier de la Fondation Gates, et Gates est un très, très gros investisseur.

Voici donc une société appelée Editas qui va éditer le monde comme s’il s’agissait d’un programme Word. Les deux scientifiques qui ont reçu le prix Nobel cette année ont tous deux été financés dans leurs recherches par Gates.

Dr Joseph Mercola : Oh, Jennifer Doudna qui l’a eu pour CRISPR.

Vandana Shiva : C’est vrai, et j’ai repensé à la façon dont Rockefeller finançait la recherche, obtenait un [prix] Nobel, puis gagnait de l’argent. Vous financez donc la recherche. Vous financez les institutions publiques, qu’elles soient nationales ou internationales, mais vous investissez ensuite et vous les forcez à emprunter la voie où elles ne peuvent utiliser que votre propriété intellectuelle brevetée.

Dr Joseph Mercola : Woh !

Vandana Shiva : Et comme il l’a dit dans une interview, son investissement le plus intelligent a été les vaccins, car ils ont un rendement de 1 à 20. Un rendement de 1 à 20. Un dollar investi, 20 dollars de gagnés. Mais combien de milliards de dollars ont été investis ? Donc vous pouvez imaginer combien de trillions peuvent être gagnés.

Dr Joseph Mercola : Ouais, ouais, ouais. En fait, Crypto aurait été un meilleur investissement que ça. Mais oui, j’ai quand même vu cette interview. Je crois que c’était à Davos. C’était un endroit froid, et il se vantait d’un rendement de 20 pour 1. Mais vous avez raison, quand vous investissez des milliards, ça s’additionne assez rapidement.

Vandana Shiva : Dr. Mercola, je n’ai pas fini l’histoire.

Dr Joseph Mercola : Ok. Je suis désolé. Je suis désolé de vous avoir interrompu.

Vandana Shiva : Au bout du compte, d’où vient la nourriture ? Elle vient des graines. Il veut les contrôler. Elle vient de la terre. Il la contrôle. Il est devenu le plus grand propriétaire terrien.

Dr Joseph Mercola : Oui, oui, oui.

Vandana Shiva : Et c’est publié partout comme chez Forbes, et il n’y a même pas besoin d’un journaliste d’investigation pour le découvrir. C’est maintenant le top des nouvelles financières. Mais vous avez besoin de la météo. Vous avez besoin d’un climat stable. Alors qu’est-ce qui pourrait être une arme de contrôle de l’agriculture ? La modification du climat. Il appelle ça la géo-ingénierie. C’est l’ingénierie du climat, encore une fois, en faisant croire qu’il va résoudre le réchauffement climatique en créant un refroidissement global, en polluant l’atmosphère. Et en fait, une campagne va être lancée, et on a demandé d’y participer. Il finance Harvard pour qu’elle fasse une expérience de géo-ingénierie.

Mais cette modification du temps et de l’équilibre de la Terre n’est pas seulement un moyen de déstabiliser davantage les systèmes climatiques de la Terre, mais aussi de prendre en main les décisions que vous prendrez : créer de la pluie au moment des récoltes, créer une sécheresse lorsque les fermes devraient être ensemencées. Et nous avons eu des occurrences très étranges. Cette sorte de prévisibilité du temps et nous savons qu’il y a un changement climatique. Mais d’une manière ou d’une autre, au moment de la récolte en Inde, vous devez avoir d’horribles tempêtes de grêle et les grêlons sont parfois aussi gros.

Dr Joseph Mercola : Woh !

Vandana Shiva : La modification des conditions météorologiques est le pire, à mes yeux, le pire crime contre la Terre et contre l’humanité, c’est l’utilisation des technologies d’édition de gènes pour le « gene drives » (forçage génétique), qui est une collaboration de Gates avec la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), le système de recherche de la défense, et le gene drives conduit délibérément à l’extinction. Il le fait maintenant au nom de la lutte contre la malaria. Non. Il s’agit de conduire à l’extinction.

Monsanto a créé des super mauvaises herbes en utilisant des sols résistants au Roundup et du maïs résistant au Roundup. L’amarante est l’une des plus grandes super mauvaises herbes. L’amarante est un aliment sacré pour nous. Une source très, très importante de nutrition, aussi bien en vert qu’en gris. Dans ce rapport de la DARPA et de Gates, il est question de conduire l’amarante à l’extinction par le biais de droits génétiques. Et quand cette question a été soulevée à la Convention sur la diversité biologique, vous savez ce qu’il a fait, il a engagé une agence de relations publiques et a soudoyé des représentants du gouvernement pour qu’ils acceptent. Vous imaginez ?

Il est en train de corrompre le système de l’ONU (Organisation des Nations Unies). Il a bien sûr déjà corrompu les gouvernements. Nous l’avons vu avec tout le phénomène de l’OMS. Mais maintenant, il est en train de détruire l’édifice que nous avons construit au cours des 20 à 30 dernières années pour protéger l’environnement mondial. Qu’il s’agisse du traité sur le climat, du traité sur la biodiversité ou des traités sur l’atmosphère, il se comporte absolument comme si l’ONU était son institution soumise. Les gouvernements et les organismes de réglementation ne devraient pas exister et n’existent pas. Et bien sûr, les gens en démocratie n’ont pas à s’exprimer sinon ce sont des théoriciens du complot.

Dr Joseph Mercola : Eh bien, c’est une compilation assez étonnante d’informations sur Bill Gates. Je suis donc curieux, vraiment curieux, de savoir quelles sont vos spéculations sur ses motivations, car il est déjà l’une des personnes les plus riches du monde. Il est déjà difficile d’imaginer avoir un milliard de dollars et pouvoir tout dépenser au cours de sa vie, mais il a plus de 100 milliards de dollars. Il est donc clair que ce n’est pas seulement pour l’argent. Je pense que vous avez fait allusion plus tôt au pouvoir, mais y a-t-il une finalité pour acquérir encore plus de pouvoir qu’il n’en a déjà ? Est-ce lié au fait que son père était un leader du mouvement Planned Parenthood (parentalité planifiée), et que certains spéculent qu’il s’agit d’une tendance à l’eugénisme et à une stratégie de dépeuplement ? Quelle est votre meilleure hypothèse sur ce qui motive cet incroyable ensemble d’activités qui semble être dédié à la décimation de la population de la Terre ?

Vandana Shiva : Eh bien, je pense que l’argent a bien sûr un rôle dans tout cela, sinon il n’aurait pas besoin d’investir par le biais de sa philanthropie. Il ferait de la simple philanthropie. Puis il donnerait, et son argent continuerait à diminuer, non ? Si je possède 100 milliards de dollars et que chaque année j’en donne quelques milliards, je devrais en avoir moins.

Dr Joseph Mercola : Non, non, mais il…

Vandana Shiva : Il en reçoit davantage.

Dr Joseph Mercola : Et vous savez comment il fait ça ? Il le fait grâce à des failles dans le système fiscal.

Vandana Shiva : Exactement.

Dr Joseph Mercola : Sa fondation est en fait capable d’investir dans d’autres entreprises qui le dirigent – personnellement, cela devrait être absolument illégal et il devrait être en prison, mais il est capable de passer outre.

Vandana Shiva : Oui, mais je pense que ce sont les questions qui doivent être abordées parce que ce qui s’est passé, c’est que les gens ordinaires doivent mener des batailles individuelles alors qu’il s’agit de crimes institutionnels, structurels, sociétaux et ils doivent être abordés de la même manière que la fait Rockefeller et que Standard Oil a été démantelé. Donc tous les empires, et l’empire Gates est un empire multiple. Mais au bout du compte, c’est un seul empire. Donc, définitivement, faire plus d’argent parce que ceux qui tombent dans le piège de faire de l’argent ne savent pas quand s’arrêter. J’appelle ça l’économie de la cellule cancéreuse. Ils ne savent pas quand s’arrêter. Mais c’est définitivement le pouvoir. L’amour du pouvoir.

Et je sens que cette sorte d’amour pour le pouvoir, au bout du compte, vient d’une peur profonde. Ça vient d’une peur profonde des petites gens vivant joyeusement dans leur liberté. Ouais, j’ai 100 milliards de dollars. [inaudible] à ce pauvre paysan qui aime travailler la terre. Je vais leur enlever ça. Donc c’est la peur de la liberté, la peur du petit, et la liberté de la vie sans vous.

Dr Joseph Mercola : Intéressant. Ouais, donc c’est une bonne observation. Je vous en remercie. En réponse à ces efforts, vous avez engagé de sérieux efforts dans des projets visant à contrer cette stratégie que Gates utilise et tous les efforts néfastes qui en découlent. Je me demande donc si l’un d’entre eux est en train de collaborer avec nous à Regeneration International. Vous pouvez peut-être nous parler un peu de cette collaboration maintenant.

Vandana Shiva : Regeneration International est né du fait que le biologique était totalement attaqué, et nous savions qu’il y avait eu une marchandisation du biologique également. Nous nous sommes donc réunis, Ronnie [Cummins], André [Leu], Hans Herren et moi-même, et nous avons créé la Regeneration International, qui est un mouvement extraordinaire. Il s’est définitivement développé aux États-Unis, et j’ai remarqué que, quel que soit le mouvement, on utilise désormais le mot « régénération ». Qu’il s’agisse d’un mouvement en faveur de la santé, de la démocratie, de la paix ou des femmes, tout le monde a compris que nous devions passer à la régénération.

Alors, que devons-nous faire au cours de la prochaine – je veux dire, pour moi, la prochaine décennie est la décennie déterminante. Donc, je reprends mon esprit…

Dr Joseph Mercola : Attendez, attendez, attendez. Arrêtons-nous là. Pourquoi la prochaine décennie est la décennie déterminante ?

Vandana Shiva : Parce que ces esprits mesquins, à l’avidité insatiable, veulent aller si vite que si, dans la prochaine décennie, nous ne protégeons pas ce qui doit l’être, ne construisons pas d’alternatives résilientes et n’enlevons pas la sainteté à ce criminel, ils ne laisseront pas grand-chose à sauver. Alors quand 87 entreprises chimiques, le cartel du poison, qui est aussi Big Pharma. Les gens pensent, « L’agriculture est là, la médecine est là. » Non. Les mêmes corporations criminelles nous ont donné les produits agro-chimiques. Elles nous ont donné les mauvais médicaments qui crée plus de maladies qu’ils n’en guérissent.

Donc Big Pharma, Big Ag, Big Poison, tout ça ne fait qu’un. Et Bill Gates les tient tous ensemble encore plus, et essaye de les rendre plus grands parce qu’il a des investissements dans chacun d’eux. Dans tous. Il investit constamment.

Alors quand les entreprises chimiques ont dit : « Nous possédons toutes les semences et aucun agriculteur ne sera autorisé à conserver ses semences. Et nous aurons une loi internationale. Toutes les semences viendront de nous. Nous serons cinq entreprises, et toutes les semences seront OGM et brevetées. » Et j’ai dit : « Non. Vous n’aurez pas ce que vous voulez. Nous sauvons une graine à la fois. Une graine à la fois avec tout l’amour qu’on peut y mettre. » Et aujourd’hui, la sauvegarde des graines est un mouvement mondial. C’est totalement un mouvement mondial, le Mouvement pour la Liberté des Semences.

Donc je pense que c’est le premier endroit où nous devons commencer parce que Gates veut nos graines. Je vous enverrai très bientôt une lettre, ainsi qu’à Regeneration, car lorsque l’Irak a été envahi, l’une des mesures prises a été l’ordonnance irakienne 81, qui interdit aux Irakiens d’utiliser leurs propres semences. Les Irakiens m’ont contacté au sujet de ce décret irakien 81, et j’ai conservé des semences. Et j’ai dit : « Appelons à la liberté des semences. » Nous avons commencé. De toute façon, j’ai construit des mouvements mondiaux. J’espère donc que nous pourrons bientôt lancer ensemble un mouvement mondial pour reprendre nos semences dans nos banques de semences internationales. Ce sont nos codes communs publics.

Dr Joseph Mercola : Ok.

Vandana Shiva : Il ne peut pas les enfermer.

Dr Joseph Mercola : Donc vous avez mentionné plus tôt que Gates finançait ceci.

Vandana Shiva : Financement et contrôle maintenant.

Dr Joseph Mercola : Le contrôle. Quelle est donc votre stratégie pour y remédier ?

Vandana Shiva : La stratégie consiste à rappeler au monde que ce sont des institutions publiques.

Dr Joseph Mercola : Mm-hmm (affirmatif).

Vandana Shiva : Qu’ils sont responsables devant les agriculteurs dont ce sont les collections.

Dr Joseph Mercola : Mais ce rappel sera-t-il suffisant pour contrer le financement fourni par Gates ?

Vandana Shiva : Son financement est insignifiant. Son financement n’a pas de sens car si les agriculteurs, en tant que véritables donneurs de semences, sont servis de leurs droits – je veux juste vous rappeler une dernière chose, Dr Mercola. Vous savez donc que nous avons chassé le riz doré de l’Inde. Le riz doré est cette fausse solution à la carence en vitamine A. Cent pour cent inférieur aux légumes verts que nous pouvons faire pousser dans nos champs. Gates le finance aux Philippines et le pousse en contournant toutes les lois sécuritaires. Mais il y a une énorme campagne contre le riz doré aux Philippines.

Nous avons arrêté en 2010. Nous avons arrêté l’aubergine Bt en Inde grâce à des audiences publiques. Gates le finance au Bangladesh. Il aimerait l’étendre au monde entier à partir de là.

Il aimerait donc contrôler tous les OGM de première génération qui ont échoué et les OGM de nouvelle génération. L’autre jour, j’ai organisé un webinaire sur l’échec de ces technologies. Le coton Bt a échoué. Les suicides des agriculteurs sont dus à son échec et à la mort que nous avons créée. Nous devons donc raconter toute l’histoire.

Pour ce qui est de la question des semences, vous devez continuer à libérer ces dernières. Quant à la question de l’alimentation, je pense que c’est la plus importante, car l’alimentation et la santé vont de pair, comme vous le savez mieux que quiconque. Dans l’Ayurveda, il est dit « Annam Sarvaushadhi » – la nourriture est le meilleur médicament. Et si vous ne mangez pas bien, aucun médicament ne peut guérir la maladie que vous avez. Le meilleur médicament est la bonne alimentation. Et Hippocrate a dit : « Que la nourriture soit ton médicament. »

Je pense donc que le moment est venu de lancer une campagne mondiale de très grande envergure sur la liberté alimentaire. La liberté alimentaire signifie que vous ne pouvez pas détruire notre droit de cultiver de la nourriture. Deuxièmement, vous ne pouvez pas détruire les obligations de notre gouvernement envers nous pour soutenir l’agriculture régénératrice plutôt que de soutenir votre agriculture dégénératrice et de vous subventionner. Et troisièmement, je pense que nous devrions lancer un appel au boycott de ses aliments de laboratoire. Boycotter les aliments de laboratoire, comme nous l’avons dit. Ronnie était avec moi à la réunion de l’ONU quand nous avons lancé la campagne sans OGM. C’était en octobre 95 ou 96.

Dr Joseph Mercola : C’est une stratégie intéressante. Je l’aime bien. Je suis partant pour celle-là.

Vandana Shiva : Alors faisons ça.

Dr Joseph Mercola : Un boycott mondial.

Vandana Shiva : Un boycott mondial. Ouais. Parce qu’ils ont besoin de beaucoup de publicité et de lavage de cerveau pour y arriver. Mais si vous annoncez déjà le boycott et désennuyez tous les mangeurs conscients du monde, tous les producteurs et mangeurs de produits biologiques, et tous les gens qui travaillent sur la santé par l’alimentation. Je connais tellement de cancérologues qui me contactent et qui ont abandonné leur pratique de la médecine pour se consacrer uniquement à l’agriculture biologique. Leurs cliniques sont des fermes biologiques. Ils disent : « Venez ici, vous voulez être soigné ? Venez ici. »

Je pense donc que nous pouvons créer – travaillons ensemble sur ce sujet. Dr Mercola, je suis d’accord avec vous. Créons une campagne à partir de maintenant, et nous pouvons la faire en octobre. Le 16 octobre est la Journée mondiale de l’alimentation.

Dr Joseph Mercola : Ok.

Vandana Shiva : Le 2 octobre de chaque année, nous lançons une campagne de deux semaines sur la liberté alimentaire. Nous le faisons toujours à Navdanya. Donc à partir du 2 octobre, jour de la non-violence, jour de l’anniversaire de la naissance de Gandhi, nous avons deux semaines de systèmes alimentaires non-violents. Boycottez la nourriture qui vous rend malade.

Dr Joseph Mercola : Je l’adore. Non seulement ça leur fait du tort financièrement, mais ça améliore aussi la santé des gens qui participent au boycott. Donc c’est un gagnant-gagnant-gagnant.

Vandana Shiva : Oui. Absolument. On le fait ensemble.

Dr Joseph Mercola : Super. J’adore ça. Donc c’est un voyage amusant. Je veux dire, c’est si facile d’être découragé et déprimé par tout ce qui se passe. Je veux dire, juste en écoutant votre description des méfaits de Gates. On a juste envie d’abandonner. Mais si vous prenez ça comme une perspective paranoïaque inverse et que c’est un problème. C’est génial parce que nous pouvons trouver une solution pour le rendre encore meilleur que ce que vous pourriez imaginer. Donc je suis excité. Il y aura quelques défis, mais il y a certainement beaucoup de choses à faire.

Gates n’est qu’une partie du problème. Je veux dire que c’est beaucoup plus grand que ce que fait Gates.

Vandana Shiva : Non. Ils l’ont mis en avant parce qu’ils pensaient que c’était un bon ange. S’il était resté son ancien moi, ils auraient choisi quelqu’un d’autre.

Dr Joseph Mercola : Ouais. C’est un porte-parole.

Vandana Shiva : Il a été maquillé, et il est devenu un porte-parole. Et ce qui est triste, c’est le contrôle des médias le contrôle du média numérique…

Dr Joseph Mercola : Oh, oui.

Vandana Shiva : La façon dont ils peuvent simplement supprimer votre communication. Je l’ai vécu, car lorsque je me battais contre Monsanto, mon site web personnel est toujours en panne. Ils ne l’ont jamais laissé fonctionner. Chaque fois que je rédige un mémoire pour nos tribunaux, mes systèmes se plantent. Je devais dicter et écrire à la main, m’asseoir avec ma secrétaire, et elle utilisait son e-mail personnel pour transmettre à l’avocat. En fait, je ne sais pas comment j’ai combattu Monsanto pendant une décennie. Mais aujourd’hui, Monsanto a disparu, et c’est Bayer. Quand on y pense, Monsanto était la plus puissante des entreprises maléfiques à l’époque. Elle n’est plus là. Imaginons un monde dans lequel, dans dix ans, tout comme Monsanto a disparu, Gates en tant que philanthrope disparaîtra.

Dr Joseph Mercola : Oui.

Vandana Shiva : L’idée du maître de l’univers va partir, et il va aller faire pénitence quelque part.

Dr Joseph Mercola : Eh bien, ce n’est pas seulement Gates, comme nous l’avons discuté. Ce sont les technocrates. C’est Klaus Schwab. Il y a des gens furtifs dans les coulisses qui sont aussi milliardaires, comme Eric Schmidt qui a vraiment détourné Google de ses objectifs ostensiblement nobles dès ses débuts. Ils sont probablement sur le point de remplacer Monsanto en tant qu’entreprise la plus malfaisante de la planète. Donc on doit les éviter.

En fait, le seul mot pour les décrire tous est « technocrates ».

Vandana Shiva : J’ai écrit un petit livre avec le Dr Gangadharan, chef de file de l’Ayurveda en Inde, parce que ces brevets sortaient. Les brevets d’Impossible Burger, puis le brevet de Microsoft sur le fait que nous sommes des utilisateurs de leurs machines et algorithmes. Le brevet de Google sur l’introduction de nanoparticules dans notre sang pour résoudre le problème de l’anémie. C’est là que j’ai réalisé que Google s’était lancé dans les sciences de la vie. Donc ce petit livre s’appelle « Les deux avenirs de l’alimentation, de la santé et de l’humanité (The Two Futures of Food, Health and Humanity) ». Et mes collègues avec qui j’ai travaillé au Kerala, les gens qui ont fait la partie Ayurveda, ils l’ont mis sous le format de Kindle. Vous pouvez le télécharger sous ce format.

Mais pour vos auditeurs, je voudrais mentionner que la première semaine d’avril, l’Annam, c’est l’alimentation, mais l’alimentation dans sa globalité. Nous organisons un cours de cinq jours – il sera sur Zoom – où nous établissons un lien entre la question du sol, la biodiversité, l’alimentation saine et la bonne santé. Le cours sur l’Annam sera donc disponible sur le site de l’Université de la Terre de Navdanya, et les gens pourront visiter le site de l’Université de la Terre et, et éventuellement, s’y joindre.

Enfin, à l’occasion de la Journée de la femme, je viens de publier un nouveau rapport rédigé avec des agricultrices, intitulé « Earth Rising, Women Rising ».

Dr Joseph Mercola : Eh bien, c’est génial. C’est excitant.

Vandana Shiva : Si j’avais le temps, je le mettrais dans une boîte de discussion et, mais je peux faire une chose à la fois sur ces gadgets.

Dr Joseph Mercola : Eh bien, nous le ferons dans notre article. Donc vous n’avez pas à vous en inquiéter. Nous nous en occuperons parce que c’est important. C’est une partie de la stratégie de communication. C’est donc une bonne chose. C’est un prolongement de cette réflexion sur la vue d’ensemble pour atteindre votre incroyable, noble et ambitieux objectif d’avoir un succès égal dans l’écrasement de ce mouvement dont Gates est le fer de lance. Comme nous l’écrasons, ce qui semblait être un contrôle inévitable de Monsanto jusqu’à ce qu’ils soient mis hors d’état de nuire après avoir été rachetés par Bayer.

Il s’agira en partie de collaborer avec des personnes partageant les mêmes idées, et j’ai vu – en fait, nous l’avons publié récemment comme article principal sur notre site – que Russell Brand – vous savez qui est Russell, non ?

Vandana Shiva : Non. Je ne le connaissais pas, mais il m’a contacté récemment.

Dr Joseph Mercola : Oh ! bien parce que c’était vraiment cool de le voir. Vous êtes son héros. Il vous vénère.

Vandana Shiva : Cette vidéo est une interview réalisée par France 24 il y a deux ans, au moment de la sortie de l’édition française de mon livre « Oneness vs. the 1% ». Ils se sont trompés de titre au dos, mais l’édition française s’est vendue par milliers parce que vous savez que c’était le scientifique français qui avait démontré que le Roundup était cancérigène.

Dr Joseph Mercola : Oui, absolument.

Vandana Shiva : Et Gilles-Eric Séralini. Ils l’ont traqué et traqué et traqué. Les Français savent très bien ce qu’est la mafia Monsanto, juste que la mafia Monsanto, Bayer, Gates, Google devient une grosse protubérance malade. C’est pourquoi cette masse de – appelons-les simplement le cancer de la planète.

Dr Joseph Mercola : Oui, je suis d’accord. C’est un nom qui convient pour eux.

Vandana Shiva : Oui.

Dr Joseph Mercola : Eh bien, c’est une bonne chose. Je suis donc très heureux que des porte-parole comme Russell reconnaissent la vérité quand il la voit et puissent aider à diffuser le message. Nous allons juste collaborer avec de plus en plus de gens parce que l’une des raisons pour lesquelles nous sommes si confiants de gagner est que nous sommes beaucoup plus nombreux qu’eux. Ils n’ont aucune chance si nous nous organisons et collaborons tous, et ils le comprennent. C’est une des raisons pour lesquelles ils se concentrent autant sur la censure de la diffusion de l’information vraie au public ; parce qu’ils savent que si un grand nombre de personnes mettent la main sur cette information, c’est la mort de leurs ambitions.

Vandana Shiva : Oui, c’est pourquoi nous devons défendre deux choses très fortement. Partout où nous le pouvons, parler aux gens. N’abandonnez pas cela parce que c’est ce qu’ils veulent supprimer. La conversation de personne à personne. Et d’après ma culture, en plus de l’écologie et de l’Ayurveda, ce que j’ai réalisé, c’est que mon Dieu, notre civilisation était si intelligente. Ils ont attaqué le biologique. Nous créons la régénération. Maintenant ils attaquent la régénération. Tout le monde est en crise. Ici en Inde, nous n’avons jamais créé un mot pour une chose parce qu’aucune chose n’est que cela ; ça a de nombreuses facettes.

Donc le [inaudible] a mille noms. La beauté divine, féminine, a mille noms. Nous donnons toujours mille noms. Donc ils peuvent en attaquer un, nous en avons toujours 999. Nous serons toujours contre les 1%. Nous aurons toujours la diversité, la multiplicité et la liberté des 99%.

Dr Joseph Mercola : Oui. En raison de leurs ressources, ils sont très sophistiqués, très intelligents et ils peuvent créer des stratégies difficiles à contourner. Mais nous sommes plus nombreux qu’eux, et tant que nous coopérons et collaborons, je suis convaincu que nous pouvons les vaincre. Je suis donc très enthousiaste à l’idée de pouvoir travailler avec vous et d’autres personnes partageant les mêmes idées, car nous devons travailler en équipe, car il s’agit vraiment de David contre Goliath.

Vandana Shiva : Oui.

Dr Joseph Mercola : En ce qui concerne les ressources économiques et le financement, mais en ce qui concerne notre nombre, il n’y a pas de comparaison possible.

Vandana Shiva : Et David a gagné.

Dr Joseph Mercola : C’est bien ça. La victoire. Il l’a fait. Il a des forces spirituelles puissantes de son côté.

Vandana Shiva : Eh bien, nous les avons tous de notre côté, n’est-ce pas ? Ouais.

Dr Joseph Mercola : Je sais, c’est sûr. On va bien s’amuser.

Lorsque j’ai relu l’un de vos articles, j’ai été un peu surpris de voir que vous aviez un compte Gmail comme contact. Alors peut-être pouvons-nous vous encourager à envisager d’arrêter d’utiliser l’infâme Google…

Vandana Shiva : Non, non. En fait, c’est le seul que je donne en public. Mais mon fils a préparé le mien.

Dr Joseph Mercola : Ok, bien. Bien.

Vandana Shiva : Mon propre serveur.

Dr Joseph Mercola : Nous ne voulons pas que quelqu’un utilise Google.

Vandana Shiva : Je ne le dis pas publiquement.

Dr Joseph Mercola : Très bien. Bien. Un dernier mot pour conclure, pour résumer le tout et donner des recommandations ?

Vandana Shiva : Oui. Lorsque toutes les forces spirituelles, toutes les forces de la nature et la plupart des forces humaines sont toutes alignées, que peuvent faire cinq milliardaires, des technocrates qui veulent être plus riches qu’ils ne le sont, plus avides qu’ils ne le sont, plus violents qu’ils ne le sont – ils ne comptent pas vraiment à long terme. Donc c’est juste que nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas faire les choses que nous pouvons faire.

Dr Joseph Mercola : Très bien.

Vandana Shiva : Ensemble.

Dr Joseph Mercola : Je suis d’accord. L’un d’eux est un boycott de cette chose ; sujet qui me passionne.

Vandana Shiva : Boycotter. Ouais, boycotter absolument la fausse nourriture, et je pense qu’une autre partie de cela devrait être ne pas laisser Big Tech – qui a déjà foiré son capitalisme de surveillance – entrer dans nos corps. Que Big Tech n’entre pas dans les sciences de la vie.

Dr Joseph Mercola : Je ne pourrais pas être plus d’accord. Absolument, je suis totalement d’accord avec cela et je suis fasciné par ce concept car il y a beaucoup de détails derrière ce que vous venez de dire. Je concentre vraiment une grande partie de mon temps libre et de mon attention sur cela maintenant parce que j’essaie d’en comprendre la vue d’ensemble. C’est vraiment énorme et très complexe.

Vandana Shiva : Je cours très vite sur un très, très mauvais terrain. J’ai travaillé sur l’évaluation des nanoparticules, et nous avons dit : « On ne peut pas l’évaluer. Ne vous engagez pas dans cette voie ». Une technologie dont vous ne pouvez pas connaître la sureté ne devrait pas être autorisée à aller de l’avant…

Dr Joseph Mercola : Exact. Le principe de précaution.

Vandana Shiva : Oui, absolument le principe de précaution. Donc je pense que si vous deviez commencer à rassembler tous les homéopathes, les médecins ayurvédiques, les guérisseurs naturels, ce sont des gens qui font des choix dans leur vie pour s’engager dans la bonne voie. S’ils ne se réunissent pas maintenant, c’est exactement comme ce que Carnegie et Rockefeller ont fait pour dire que toute médecine naturelle est illégale. Ces types vont rendre la vie illégale. Vivre sera illégal sauf en tant qu’une petite pièce dans leur machine et avec leur permission. Le reste d’entre vous sont des personnes jetables !

Dr Joseph Mercola : Oui. Ça peut paraître étrange, mais la technologie dont je suis un grand fan et qui progresse si rapidement, de manière exponentielle en fait, sera une réalité pratique parce qu’ils nous convertissent tous en actifs numériques. Je pense que c’est leur plan et qu’ils peuvent contrôler et manipuler et essentiellement dicter leurs objectifs ultimes. Mais ça ne veut pas dire que ça va arriver. Nous devons simplement en prendre conscience et nous pouvons y résister.

Je suis très heureux d’avoir été en contact avec vous et j’ai hâte que nous collaborions ensemble.

***

Vous pouvez en savoir plus sur le travail de Shiva et ses nombreux projets sur Navdanya.org. Chaque année, au cours de la première semaine d’avril, Navdanya propose un cours de cinq jours intitulé Annam, Food as Health, via Zoom. Dans ce cours, vous apprendrez à connaître la biodiversité des sols et des plantes et à manger sainement pour une santé optimale.

Vous pouvez également en savoir plus en lisant le rapport « Earth Rising, Women Rising : Regenerating the Earth, Seeding the Future », rédigé par des agricultrices. La campagne de liberté alimentaire, débutera le 2 octobre 2021.

« Lorsque toutes les forces spirituelles, toutes les forces de la nature et la plupart des forces des gens sont alignées ensemble, que peuvent faire [quelques] milliardaires, technocrates – qui veulent être plus riches qu’ils ne le sont, plus avides qu’ils ne le sont, plus violents qu’ils ne le sont ? ». dit Shiva. « Ils ne comptent pas sur le long terme, vraiment. C’est juste que nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas faire les choses que nous pouvons faire. »

Dr Joseph Mercola est le fondateur de Mercola où ils informent sur les modes de santé naturels. Son dernier livre : The truth about Covid-19