La Passivité créatrice par Robert Linssen

(Revue Être Libre. No 145-146-147, mars-avril 1958) Résumé de la conférence du 10 avril 1958 Les étudiants de la pensée de Krishnamurti, du Taoïsme et du Bouddhisme Zen connaissent tous l’importance théorique de la passivité créatrice symbolisée par le « Wei-Wu Wei » de Lao-Tseu et le lâcher prise du Zen. Très peu appliquent les […]

On peut porter jugement sur un acte mais non sur son auteur par René Fouéré

C’est saint Augustin et saint Thomas d’Aquin qui, à des siècles de distance, se sont accordés pour dire — dans l’esprit des préceptes rapportés au chapitre 5, versets 38 à 48, de l’évangile selon saint Mathieu — que nous devions détester le péché, parce qu’il est haïssable à Dieu, mais aimer le pécheur, parce qu’il est notre prochain. Sans pour autant me référer, ni vouloir obéir, à des textes ou à des commandements bibliques, je m’accorderais, en un sens, avec ces docteurs de l’Eglise quant à cette double attitude, si difficile à observer, qu’ils demandaient aux chrétiens d’adopter à l’égard de la faute commise et de son auteur.