Dennis Boyes : La relaxation se transforme en méditation

(Revue 3e Millénaire. Ancienne série. No 15 Juillet-Août 1984) Dans la première partie de son étude, Dennis Boyes expliquait le pourquoi de la relaxation. Rappelons qu’il s’agit d’opérer une transformation du corps et du mental par une prise de conscience afin d’atteindre à l’état de vacuité. Ceci afin de se rapprocher de sa vraie nature […]

Yvonne Sendowski : Gymnastique douce

(Revue 3e Millénaire. Ancienne série. No 15 Juillet-Août 1984) Sans brutalité, sans efforts contrai­gnants une conquête respectueuse de son corps pour l’aider à sur­monter les difficultés d’adaptation à l’environnement et mieux le pré­parer aux attaques physiques et psychiques de la vie moderne A l’heure de la mode style « à nous deux mon corps » […]

Jean Picard : Les appuis du corps

(Revue 3e Millénaire. Ancienne série. No 14. 1984) — Que l’homme se tienne debout tient du prodige — Une soixantaine d’articulations empilées les unes sur les autres posées sur quelques centimètres carrés — les appuis de l’homme sont physiques et psychiques Jean Picard est kinésithérapeute. Longtemps il a travaillé sur des sportifs et passait auprès […]

Michel Camlade : Musicothérapie et astrologie

(Revue Le chant de la licorne. No 14. 1986) La musique est probablement la voie royale pour accéder à nos plus hautes potentialités. Elle inspire, elle informe, elle évoque, elle touche au plus profond de nos sentiments, se fraie un passage jusqu’au centre intime de nous-même, jusqu’à l’être essentiel qu’elle sollicite comme un diapason, faisant […]

Joël Acremant : L'alimentation dynamique selon Rudolf Steiner

(Revue Le chant de la licorne. No 14. 1986) Joël Acremant Né en 1948, Études d’artisanat d’art (orfèvrerie, dinanderie, bijouterie) en Belgique. Après quelques expériences professionnelles, il change d’orientation pour s’intéresser à la médecine naturelle, l’alimentation saine et la recherche spirituelle. Il tient alors un restaurant d’alimentation saine pendant sept ans (en Belgique) et sera […]

Paul Loizillon : Les remèdes floraux d'Edward Bach

(Revue Le chant de la licorne. No 10. Été 1985) ‘’C’était une torture pour moi de marcher toujours dans l’obscurité lorsque j’avais à traiter un malade et à prescrire selon telle ou telle hypothèse médicale des substances qui ne devaient leur place dans la matière qu’à telle ou telle hypothèse arbitraire. Ainsi, après mon mariage, […]

le Dr Lucie Hacpille : L'abandon thérapeutique

Lucie Hacpille est Docteur en Médecine et en Philosophie Éthique médicale et biologique. Administrateur à la Société Française d’Accompagnement et de Soins Palliatifs et de l’Association européenne des soins palliatifs, elle a rédigé un rapport européen : « Les décisions médicales dans les situations de fin de vie et les implications éthiques des choix possibles […]

le Dr Henri Olivo : Connaissez-vous l'ostéopathie?

L’ostéopathie dont il est question ici n’est pas limitée à la seule maladie des os mais une technique de diagnostic de thérapeutique découverte il y a un siècle par un médecin américain. Cette technique nécessite du praticien des capacités proprioceptives très fines puisqu’elles lui permettent de « sentir respirer » votre crâne au rythme lent de ce que les ostéopathes appellent le « mouvement respiratoire primaire ». Toute anomalie dans ce rythme cache un désordre de santé, où qu’il soit situé dans le corps, qu’il soit viscéral musculaire, nerveux ou articulaire.

Hervé Moskovakis - Acupuncture : le point-machine 1986

L’extraordinaire découverte de Völl résiderait dans le fait que l’homme a conservé une sorte d’« instinct énergétique », donnant alors au thérapeute la possibilité de connaître à l’avance le résultat de l’ingestion d’une substance chez son patient. « Tous les médicaments peuvent être mesurés ou « testés » de la sorte, tant au point de vue de leur effet que de leur concentration et de leur dose. Il est possible à un homéopathe de mesurer également la dilution nécessaire. La mesure des médicaments, que nous avons ainsi mise au point, est quelque chose de tout à fait nouveau en médecine et n’a été possible que grâce aux immenses progrès de l’électronique. »