Cybernétique ou « contrôle et communication chez l’animal et dans la machine » Par Léon Delpech

Cette révolution de la machine cybernétique conduit à une libération, pour l’homme, des tâches serviles, et à l’automation des usines qui se fait peu à peu dans les pays les plus industrialisés. Les conséquences de ce phénomène sont considérables. Elles peuvent avoir des incidences dangereuses si on n’arrive pas à les prévoir. A des stades encore plus évolués, la machine cybernétique peut être mise en interaction avec l’homme. Citons, pour fixer les idées, l’anesthésie cybernétique et la prothèse électronique, où l’on utilise directement des manifestations électriques de la pensée pour commander le sommeil ou bien le mouvement de certaines prothèses, une main artificielle par exemple.

Biophysique et cybernétique dans la recherche théosophique par G. Bogdanski

Pendant des siècles de développement de la science — auparavant plus méditative qu’expérimentale — on a cherché intuitivement (mais en vain) à trouver un algorithme dit « universel », à partir duquel on pourrait déduire chaque existence. Nous trouvons des reflets d’une telle recherche encore au siècle passé dans l’affirmation de Faraday et à notre siècle dans les paroles d’Einstein…