Le « créationnisme » par Roberto Fondi

Il me semble qu’après toutes vos précisions et mises au point, nous avons pratiquement épuisé l’analyse critique de la pensée biologique contemporaine. En résumé, quelle est à votre avis la caractéristique la plus significative de cette pensée ? La chose me paraît évidente : il s’agit de la grande contradiction dont je parlais au début […]

Des failles dans l’édifice néodarwinien par Roberto Fondi

Revenons donc à la biologie. Puisque vous avez précédemment fait allusion aux « champs morphogénétiques », on ne peut pas ne pas penser à la fameuse « loi biogénétique fondamentale » d’Ernst Haeckel, selon laquelle l’ontogenèse récapitulerait la phylogenèse. Bien qu’aujourd’hui on n’ait guère tendance à la mettre beaucoup en relief, cette loi n’en est […]

Épistémologie de la physique moderne par Roberto Fondi

  Vous avez tracé un tableau très clair de la réalité physique. Mais, plus d’une fois, en parlant avec des physiciens, il m’est arrivé de constater chez eux une incertitude évidente, pour ne pas dire un embarras presque pénible, lorsqu’ils devaient répondre à des questions concernant leur vision du monde personnelle, telle qu’ils l’avaient élaborée […]

Les racines du monde matériel par Roberto Fondi

Je trouve vos idées extrêmement « inactuelles », pour reprendre un adjectif cher à Nietzsche. La mentalité anarchiste et individualiste de l’homme d’aujourd’hui, héritière directe de la forme mentale de l’humanisme de la Renaissance, pourra difficilement admettre, en effet, l’idée selon laquelle l’homme dépend de liens « fatalistes » comme ceux que vous reconnaissez. Si […]

Le paradigme alternatif par Roberto Fondi

Dans tout ce que vous avez affirmé, je crois voir transparaître l’un des aspects classiques propres à une vision alternative de la réalité scientifique, à savoir la délimitation des problèmes à approfondir et l’abandon des champs de recherche précédemment étudiés et désormais réputés privés de sens, «non scientifiques». Comme l’a souligné Thomas Kuhn [1], l’histoire […]

Les formes de la vie par Roberto Fondi

Quoi qu’il en soit, Sermonti lui-même finit par admettre que l’organisation bio­logique est trop complexe pour pouvoir être expliquée par les seuls facteurs héré­ditaires non relatifs à l’ADN ou environnementaux en général. Et c’est pour cela précisément qu’il se réfère aux idées du biologiste Thompson D’Arcy [1] et du mathématicien René Thom [2] concernant la […]

La complémentarité ADN-protéines et organisme-milieu par Roberto Fondi

Vous êtes paléontologue, alors que le professeur Sermonti est un généticien. Com­ment se fait-il que vous vous soyez rencontrés, et que des disciplines scientifiques si différentes aient pu vous réunir pour un travail critique ? Autre chose encore : dans les premières éditions de Dopo Darwin, deux positions anti-évolutionnistes, parfois divergentes, se font jour : […]

« DOPO DARWIN » et la critique de l’évolutionnisme par Roberto Fondi

Nous sommes donc arrivés à Dopo Darwin [1], le livre écrit par le professeur Sermonti [2] et vous-même. Paru en 1980, cet ouvrage qui en est déjà à sa quatrième édition a fait beaucoup de bruit et vous a valu des critiques féroces dans le monde universitaire. En premier lieu, estimez-vous que les deux positions […]

Le dépassement du mécanisme par Roberto Fondi

C’est précisément dans cet esprit, et afin de pouvoir dépasser la forme d’esprit déterministe inhérente à l’évolutionnisme darwinien, que j’ai estimé nécessaire d’approfondir un peu plus mes connaissances en physique théorique, avant de finir par utiliser les idées du mathématicien Luigi Fantappié et du physicien Giuseppe Arcidiacono. Pouvez-vous exposer le contenu de ces idées ? […]