Krishnamurti & UG par Michel Langinieux

(Revue L’Originel. Été 1996) La vacuité absolue, Krishnamurti par Michel Langinieux Les derniers mots de Krishnamurti (K.) concernant son enseignement ont été : « …peut-être auraient-ils pu savoir s’ils avaient vécu ces enseignements… mais personne ne l’a fait… personne… c’est ainsi ! » « That’s that ! » Cette super énergie, cette immense énergie et […]

« VOUS » est un camouflage! par Sabyasachi Guha

(Traduit librement de l’anglais) « Vous et vos pensées, vous n’êtes pas deux choses différentes. Sans les pensées, il n’y a pas de vous. C’est tout ce que vous êtes — quoi d’autre êtes-vous? Le corps ne donnerait même pas deux sous pour la noblesse de vos pensées. » *** Q: Pouvez-vous traduire la déclaration […]

Le phénomène U.G. par Sabyasachi Guha

(Traduction libre de l’anglais) Sabyasachi Guha raconte comment l’interaction avec U.G. Krishnamurti a résolu le conflit central en lui. Le phénomène U.G. survivra de diverses manières, mais comment il vous affecte en tant qu’individu est la chose la plus importante. Au début, j’avais beaucoup d’idées et de pensées contradictoires, mais à un moment donné j’ai […]

Le corps fait partie du décor par U. G.

Les cinq sens changèrent en cinq jours, et le sixième jour j’étais étendu sur un sofa – Valentine était dans la cuisine – et soudain mon corps disparut. Il n’y avait pas de corps là. Je regardai mes mains. (Cette histoire est folle – vous m’auriez sûrement enfermé dans un asile d’aliénés.) Je les regardais. -« Est-ce que ceci est ma main? » En fait, il n’y avait pas de questionnement ici, mais toute la situation était surprenante – je tente de la décrire. Puis, je touchai ce corps – rien – je n’ai pas senti qu’il y avait quoi que ce soit, sauf le toucher, vous voyez, le point de contact. Alors j’ai appelé Valentine: « Vois-tu mon corps sur ce sofa? Rien en moi ne me dit que ceci est mon corps. » – Elle le toucha. – « C’est ton corps ». Et pourtant cette affirmation ne m’apporta ni satisfaction ni réconfort. – « Quelle est cette bizarrerie? Mon corps est absent. » Mon corps avait disparu, et il n’est plus jamais revenu. En fait de corps, il n’y avait que les points de contact – pour moi il n’y a là rien d’autre – d’autant plus qu’ici la vue est indépendante du toucher. Ainsi, il ne m’est même pas possible de créer une image complète de mon corps, parce que là où le toucher n’intervient pas, des éléments font défaut ici dans ma conscience.

Approches de U.G. par Jean Couvrin

Aucun maitre spirituel ne se laisse saisir: cet être-là n’est plus vraiment un homme, mais plutôt un flux d’énergie, d’intelligence et de paroles. Mais que dire en présence de U.G., de « l’homme-torrent » qui déverse tant de déclarations inattendues? Comment approcher une personnalité d’exception, située bien sûr aux antipodes de la raison ordinaire, lorsqu’en plus elle se démarque -un tant soit peu de la tradition spirituelle où l’on aimerait pouvoir l’inscrire? Esquisser un portrait de U.G. et établir un compte-rendu de ses paroles: l’entreprise est périlleuse.