Jac O’Keeffe – Nés pour être libre

Traduction libre d’un entretien réalisé par Renate McNay (Conscious tv) avec Jac O’Keeffe Renate : Jac est ici depuis l’Irlande, et Jac a écrit ce merveilleux livre, Born to be Free (Nés pour être libre, édition l’Originel), et le sous-titre est The Freedom You Look For Is Where You Look From (La liberté que vous […]

Défense de la psychiatrie par Claude Tresmontant

Henri Ey a été l’un des maîtres de la psychiatrie moderne. Il est mort récemment. Le 16 juillet 1977 il terminait un petit livre qui vient de paraître : Défense et Illustration de la psychiatrie, la réalité de la maladie mentale (éd. Masson). Ceux qui s’intitulent eux-mêmes les « intellectuels » sont, le plus souvent, les plus […]

Faqir Chand, le sage qui ne savait pas

Traduction libre. Le Titre est de 3e Millénaire Baba Faqir Chand (1886-1981), était un maître indien du “Surat Shabd Yoga”, ou expérience de mort imminente contrôlée consciemment. Il fut l’un des premiers saints ou gourous de la tradition Sant Mat à parler et écrire ouvertement contre les pratiques trompeuses et nuisibles du gourouisme moderne et […]

Kundalini par R. P. Kaushik

Traduction libre Comme nous l’avons vu le premier jour où nous avons médité sur le premier centre, ce centre a la matérialité et la solidarité de la matière, et une énorme quantité de chaleur ou d’énergie de l’inconscient – une énergie dont nous ne sommes pas normalement conscients. Si vous vivez au niveau purement matériel […]

Un grand maître de la psychologie des profondeurs C.G. Jung (1875-1960) par L.-J. Delpech

(Extrait de la revue des deux mondes. Août 1968) L’année dernière paraissait un livre : Ma vie, souvenirs, rêves et pensées [1] du grand psychanalyste suisse C.G. Jung. Rapidement, treize mille exemplaires furent vendus, le nombre eut été sans doute beaucoup plus important si ce livre avait paru plus tôt, beaucoup de lecteurs de Jung […]

L’âme et le corps par Claude Tresmontant

Vers les VIIe et VIe siècles avant notre ère, un thème s’est répandu dans l’Inde ancienne et en Grèce et il a fait fortune. L’âme humaine est d’essence divine. Elle est tombée dans un corps mauvais dans lequel elle est comme exilée, aliénée et souillée. Elle y oublie son origine divine. Si elle est insuffisamment […]

Avons-nous un sixième sens ? par André A. Dumas

(Extrait de La Science de l’Âme, 2e édition. Dervy-Livres 1980)  La science psychique prouvera que l’Esprit est une réalité existant dans l’Univers. Robert Andrew MILLIKAN (1934). Sixième sens ou sens psychique ? Le caractère exceptionnel des faits que nous avons examiné jusqu’ici a amené un certain nombre de chercheurs à se poser la question : […]

« PSI » dans la Nature : L’Idéoplastie par André Dumas

(Revue Psi International. No 5. Mai-Juin 1978) Si l’action du psychisme sur des objets matériels est encore contestée, celle qu’il exerce sur l’organisme est bien établie. C’est sur cette donnée que repose toute la médecine psychosomatique, les psychothérapies, la méthode Coué, la sophro­logie, etc. Mais cette action va beaucoup plus loin qu’on ne le pense […]

La topologie énergétique par Stéphane Lupasco

(Pensées hors du rond sous la direction de Marc Beigbeder : Revue La liberté de l’Esprit. No 12. Hachette Juin 1986) Les dialectiques des espaces-temps et des temps-espaces Kant, comme on sait, considérait les données spatio-temporelles comme des cadres a priori de la sensibilité. Cependant, pour les physiciens et les biologistes, quels qu’ils soient, l’espace et […]

Un psychisme animal ? par Roger Godel

C’est en témoin objectif et sans prêter à la bête ses propres émotions, que le biologiste observe la lutte. Mais parfois il se laisse entraîner dans les péripéties du drame ; s’identifiant aux adversaires il reconnaît en eux la peur, la colère, la ruse, l’hésitation. Quelle imprudence de langage ! Admettrons-nous de pareilles infractions à la règle ? Eh bien, je veux poser nettement la question une fois pour toutes. Est-ce verser dans l’hérésie qualifiée d’anthropomorphisme que d’attribuer au monde animal des émotions sensi­blement homologues de celles que nous éprouvons ? Nous est-il interdit de découvrir chez la bête l’ana­logue de nos joies, de nos douleurs, de nos craintes, de la peur, de la colère ? Qui est le Grand Inquisiteur assez sûr de son juge­ment pour légiférer sur ce point ? En voulant ignorer la conscience dont la vie emplit ses créatures jusqu’à la plus infime d’entre elles, il tarirait, il dessécherait sa propre source d’entendement…